Accueil / Actualité / Les grandes manœuvres de la convergence battent leur plein à coups de milliards

Les grandes manœuvres de la convergence battent leur plein à coups de milliards

Patrick Drahi l’affirme depuis toujours : les tuyaux sont faits pour transporter de l’information. Le patron de SFR avait il y a trente ans, entamé sa prodigieuse marche en équipant la ville de Cavaillon du câble de communication pour faire circuler les cours du melon ! Aujourd’hui, il s’agit surtout d’Internet et de télévision, la fameuse convergence qui fait fantasmer les opérateurs et les sociétés audiovisuelles depuis des années. SFR à grands coups de centaines de millions procède à l’acquisition de droits, ouvre des canaux de diffusion avec l’ambition parfaitement avouée de devenir un acteur majeur du contenu.  Après le sport et l’information, SFR via sa holding de tête Altice vient de signer des contrats de distribution exclusive avec Discovery et NBCUniversal, représentés jusqu’ici par Canal+.

Avec Discovery, spécialiste du documentaire, SFR va créer un nouveau pack de cinq chaines comprenant Discovery Channel, Discovery Science, Discovery Investigation, Discovery Family ainsi que RMC Découverte. L’opérateur va également créer un autre bouquet de cinq chaines dévolues au cinéma et aux séries. SFR a désormais accès au catalogue de films d’Universal ce qui va lui permettre d’étoffer sérieusement son offre de vidéo à la demande. Pour être complet, rappelons qu’Altice vient d’annoncer la création d’un studio de création cinématographique. Les investissements du groupe s’élèvent à trois milliards d’euros.

Que va-t-il rester à Canal+ ? Ainsi dépouillé, le groupe de Vincent Bolloré peut sincèrement s’inquiéter. Déjà dans le rouge, la chaine cryptée est devenue une proie. Depuis le Maroc, Stéphane Richard, le patron d’Orange a expliqué tout l’intérêt de son groupe pour Canal+ ‘’dans l’éventualité d’une cession. Il y a beaucoup de raisons qui poussent à un rapprochement, une alliance, une coopération beaucoup plus poussée, opérationnelle, entre Orange et Canal+’’  Orange et Vivendi multiplient les coopérations un peu comme deux personnes qui se tournent autour avant de s’unir. L’opérateur est déjà le premier distributeur des programmes de Canal+. Vivendi et Bolloré se sortiraient ainsi d’un très mauvais pas et Orange disposerait d’arguments sérieux pour contrer SFR. On peut supposer que ses abonnés accèderaient au bouquet de Canal+ sans devoir délier un euro de plus.

alt

Enregistrer

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.