Accueil / IT Business / Communiqués / Hired lève 30 millions de dollars pour développer le machine learning et renforcer son leadership mondial

Hired lève 30 millions de dollars pour développer le machine learning et renforcer son leadership mondial

Avec les 30 millions qu’elle vient de lever, la plateforme de recrutement Hired compte accélérer le déploiement de son offre en mode souscription en renforçant ses équipes et sa technologie, notamment avec le machine learning.

Hired, la plateforme de recrutement spécialisée dans les métiers de la technologie annonce une nouvelle levée de fonds de 30 millions de dollars. Ce quatrième tour de table mené par l’Investment Management Corporation of Ontario permet à la start-up, implantée sur le marché français depuis février 2016 suite au rachat de la start-up française Breaz, de porter à 130 millions de dollars le total des fonds levés depuis sa création en 2012 et de confirmer son leadership mondial.

Derrière ce tour de table, Hired prépare trois axes de développement. La société compte d’abord renforcer les capacités techniques de sa plateforme en s’appuyant sur les dernières technologies en matière de données. Avec le machine learning, Hired introduit Intelligent Job Matching qui automatise et affine la recommandation de candidats. L’ajout de Expanded Specializations permet aux recruteurs de mieux spécifier leurs recherches au delà des technologies communément mises en avant dans les recherches de candidats. Les nouveaux tags renforcent en outre l’efficacité de Intelligent Job Matching. En sus, Hired intègre Hired Insight, des sets de données facilitant l’évaluation des tendances du marché par les recruteurs, leur compétitivité sur ce marché ou encore la perception de leur marque par les candidats.

Ensuite, Hired compte déployer plus largement son offre de recrutement en mode souscription, testée depuis l’an dernier et d’ores et déjà disponible dans l’Hexagone. Celle-ci permet aux entreprises de contracter des packs plutôt que de payer sur un mode transactionnels et de créer des pipelines de recrutements automatisés avec des objectifs planifiés sur le long termes. Enfin, et presque logiquement, Hired va renforcer ses équipes, notamment ventes, pour soutenir le développement de son offre. Les équipes produits seront également renforcées.

« Notre mission et de trouver à tout le monde un travail qu’il aime et cela passe d’abord par l’apport des services adaptés à nos clients recruteurs », déclare Mehul Patel, le CEO de Hired. « Nous le faisons grâce à des recrutements clés pour nos équipes ventes et support, en investissant dans notre communauté de talents et en continuant d’introduire des fonctionnalités innovantes à notre plateforme. Avec ce dernier tour de table, nous allons pouvoir renforcer nos efforts dans tous ces domaines » se réjouit le dirigeant.

« L’utilisation massive des données et l’intégration accrue du machine learning est aujourd’hui essentiel pour Hired. Cela permet aux recruteurs de recruter mieux et plus rapidement tout en améliorant constamment leurs processus de recrutement », ajoute pour sa part Antoine Garnier-Castellane, directeur du bureau français de Hired.

A propos de HIRED

HIRED.com est une plateforme technologique de recrutement qui attire et sélectionne les meilleurs profils techniques du marché afin de permettre aux entreprises de recruter des candidats qualifiés rapidement et efficacement. Chaque semaine, entre 50 et 100 nouveaux candidats de la communauté française HIRED en recherche active (développeurs, data scientists, designers, etc.) sont triés sur le volet grâce à des algorithmes et prêts à être contactés. Plus de 700 clients en France ont choisi HIRED comme l’alternative aux solutions traditionnelles de recrutement. Start-up d’origine américaine, HIRED a levé plus de 130 millions de dollars en 6 ans. La société est basée à San Francisco et possède des bureaux aux Etats-Unis, au Canada et en Europe (Paris et Londres).

Pour plus d’information.

A voir

Snowflake lève $450 millions USD pour accélérer son expansion aux Etats-Unis et à l’international

Avec le deuxième tour de table réalisé cette année, Snowflake double presque le montant des fonds levés