Accueil / Actualité / Huawei : rude la paix, passage obligé pour une sereine conquête…

Huawei : rude la paix, passage obligé pour une sereine conquête…

Étonnant…! On s’étonne à qui mieux mieux, de gazettes en éditos, à propos d’un plongeon probable du géant chinois. Peu d’interrogations, en revanche, sont évoquées sur ses conséquences…

 DVSM, 18 juin 2019. Toutes les histoires ont une suite. Fini, le « même pas mal » que la firme asiatique touchée (mais pas coulée) par l’administration américaine semblait exprimer sur l’instant. De Los Angeles à Moscou, d’Adélaïde au Cap Nord en passant par Epinay-sur-Seine, les -40 à -60% dansent de colonne en colonne comme des petits démons maléfiques. Avant qu’arrivent les sujets suivants…

Pourtant, les répercussions de mesures du Pays de l’Oncle Tom pourraient aller beaucoup plus loin que les possibles redistributions de cartes, incluant la création d’un OS venant faire de l’ombre à Android. Côté US, les effets boomerang déjà perçus, et les protestations inévitables des grands acteurs du numérique face à des décisions d’une intelligence discutée mijotent dans les esprits. Quand on domine la planète, les contraintes infligées aux autres peuvent aussi se révéler auto contraignantes. La prudence risque de devenir plus impérative, avec ou après Trump. A Pékin aussi, les répercussions pourraient être plus importantes qu’on l’imagine. En pénalisant une firme importante, on en perturbe aussi les emplois. De quoi donner à réfléchir à des dirigeants politiques qui rêvent d’une domination devenue d’un autre temps. Les effets induits vont d’ailleurs au-delà des seules plates-bandes de Huawei. Foxconn, sous-traitant taiwanais d’Apple projette ainsi de sortir de Chine ses installations industrielles produisant pour les US. Là aussi, il y a matière à une sage réflexion que la Chine (et surtout ses dirigeants) devront tôt ou tard envisager.

Même les concurrents de Huawei, Asiatiques ou non, pourraient subir des dommages inattendus de l’épisode actuel, car ils ont de bonnes chances de s’estimer renforcés sur le marché, non par leurs mérites bien à eux, mais sous l’effet d’une performance trompeuse seulement liée à l’effacement partiel d’un concurrent qui, tôt ou tard, devrait revenir, sans doute animé d’une furieuse envie de revanche. Quand on fait tanguer le navire, tout le monde risque d’avoir le mal de mer. Dans cet univers numérique, qui contesterait, alors que les ventes s’émoussent, que tout le monde est, au bout du compte, dans le même bateau…?

Source DVSM

A voir

Image, création recommandée d’un espace plein format en rayon …

Comme cela se pressentait depuis plusieurs mois, le plein format monte en puissance...