Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / Il est temps pour les entreprises de s’intéresser sérieusement à l’UX.

Il est temps pour les entreprises de s’intéresser sérieusement à l’UX.

La plateforme d’entreprise, une solution indispensable pour améliorer l’expérience utilisateur.

Pour de nombreux professionnels approchant la trentaine, les dernières et les meilleures technologies grand public sont ancrées dans les habitudes d’utilisation. Des sites Web tels qu’Amazon, Facebook et YouTube, ainsi que les systèmes d’exploitation mobiles Android et Apple, ont défini la norme en matière d’apparence et de facilité d’utilisation des applications. Bonne ou mauvaise, l’expérience utilisateur affecte les capacités d’attention. Imaginez donc l’horreur lorsque certaines personnes entrent sur le marché du travail avec comme support technique une application qui ressemble à ceci :

Décortiquons un peu. Ce site a été écrit dans une application de traitement de texte (qui n’est pas exactement l’environnement de développement le plus stable) à une époque où nos plus jeunes collaborateurs n’étaient pas nés. Il exige des utilisateurs qu’ils saisissent des commandes clés pour naviguer, ce qui ne permet pas d’utiliser cette incroyable innovation technologique : la souris ! Elle est également hébergée localement, ce qui entraîne des temps d’arrêt importants dus à une combinaison de vieux logiciels fonctionnant sur du vieux matériel et soutenus par une équipe de spécialistes de moins en moins fournie.

Cette application est-elle efficace ? En quelque sorte, à condition qu’elle ne soit pas compromise. L’expérience utilisateur (UX) était-elle satisfaisante ? Non. Encourageait-elle la productivité ? Non. Ressemble-t-elle à l’une des applications que nous utilisons sur nos téléphones, nos ordinateurs portables personnels ? Pas du tout.

Les applications d’entreprise faciles à utiliser doivent être la règle, et non l’exception. 

Si les chefs d’entreprise peuvent être frustrés par l’évolution des attentes en matière d’UX par la réduction de la durée d’attention des employés natifs du numérique, il s’agit en fait d’une bonne chose.

Les travailleurs d’aujourd’hui passent la majeure partie de leur journée devant un écran : la télévision, l’ordinateur et le téléphone. Les gens sont également prêts à passer plus de temps dans les applications qu’ils aiment utiliser. Au travail, en revanche, les employés se connectent à contrecœur à des applications d’entreprise archaïques, puis se déconnectent dès qu’ils ont terminé une tâche. Ils répètent ce processus des dizaines de fois par jour, gardant souvent plusieurs applications ouvertes en même temps parce qu’ils ne peuvent pas facilement partager des données d’une application à l’autre. Ils font cela parce qu’ils sont payés pour le faire, et non parce qu’ils le veulent.

L’une des raisons de ce décalage est que les entreprises de technologie grand public ont passé des années à étudier le design UX. Elles ont appris à retenir l’attention des utilisateurs et à les inciter psychologiquement à adopter certains types de comportement. Qu’il s’agisse des couleurs qui suscitent un certain sentiment ou de l’utilisation de moteurs de recommandation suggérant des contenus susceptibles de plaire (films, chansons, produits, etc.), tout est fait pour encourager l’utilisation continue.

3 considérations pour améliorer l’UX en entreprise 

Avant que les entreprises ne se lancent tête baissée dans la refonte de toutes leurs applications professionnelles, il est important de se rappeler que l’UX va au-delà de l’interface utilisateur. Il y a aussi l’environnement de travail, la structure d’incitation, la facilité de collaboration entre collègues (quel que soit le lieu) et la possibilité d’accéder aux informations pertinentes pour leur travail en utilisant le moins d’applications possible. Si votre organisation cherche à créer une UX plus moderne pour une main-d’œuvre de plus en plus numérique, voici trois éléments à garder à l’esprit.

  1. Soyez un consommateur averti : Avant de décider de développer une application en interne, assurez-vous que vous avez une raison valable de le faire. Si c’est le cas, notez que vous devez faire appel à des experts externes en interface et expérience utilisateur pour soutenir le processus.
  1. Réduisez le nombre d’interfaces : Le changement de contexte réduit la productivité, ce qui entraîne une augmentation des erreurs, des interruptions et une multitude d’autres conséquences involontaires. Lorsqu’on examine les applications d’entreprise, il est tentant de se tourner vers les meilleures solutions et je vous encourage à vous tourner vers celles-ci.
  1. Choisir une plate-forme : Même après avoir pris en compte les deux premiers points, de nombreuses entreprises continuent d’opter pour des solutions personnalisées, en obtenant toutes les fonctionnalités et les workflows dont elles ont besoin. Cela peut fonctionner à court terme, mais les solutions personnalisées nécessitent des workflows personnalisés à maintenir, à mettre à niveau et à développer.

Une plate-forme d’entreprise, en revanche, offre une interface utilisateur et une personnalisation solide, le tout dans le cadre de vos investissements technologiques existants. L’adoption d’une plateforme telle que ServiceNow permet aux utilisateurs de centraliser les applications, les systèmes des domaines fonctionnels (informatique, RH, SecOps, GRC, etc.) et leurs workflows en un seul endroit.

Quiconque a travaillé dans le domaine de l’assistance technique a déjà eu l’occasion de travailler avec des applications anciennes qui auraient dû être retirées depuis des décennies. Heureusement, il n’est pas difficile pour les entreprises d’aujourd’hui de réévaluer leur UX existante et d’adopter une approche plus moderne. Et le moyen le plus simple d’y parvenir est d’utiliser une plate-forme d’entreprise.

Par Cyril Patou,Regional Director of France, Alps and Southern Europe chez Clear Skye

A voir

Choisir sa plateforme de facturation cloud : privilégier la capacité d’innovation et la proximité avec le client

Face à l’explosion du nombre d’acteurs en présence, à la flambée des prix des hydrocarbures et à l’évolution de la réglementation, le marché de l’énergie est confronté à des enjeux cruciaux en termes de productivité et de rentabilité.