Accueil / Actualité / Imprimantes 3D, la longue et difficile conquête d’un statut solide et durable en rayon…

Imprimantes 3D, la longue et difficile conquête d’un statut solide et durable en rayon…

Imprimantes, mais aussi quelque peu déprimantes, ces machines qui, depuis des années, semblent sur le point de s’installer, et trop souvent, pschitt…!

DVSM, 3 février 2020. C’est dans le raisonnement des responsables de rayons que l’on cherche à comprendre. En effet, l’imprimante 3D est un équipement qui suscite la curiosité. La technique par elle-même tient souvent le haut du pavé médiatique. Ses conquêtes dans de nombreux domaines sont épiés, commentés. Dans l’industrie, l’agroalimentaire, la santé, les services, elle s’illustre par ses aptitudes capables de combler d’immenses lacunes, d’aller au bout de défis les plus inattendus.

Et pourtant, selon nos constatations, l’imprimante 3D ne cesse de faire un pas en avant puis un pas en arrière. Dans des points de vente où elle avait pris place il y a quelques mois, elle s’est à nouveau évaporée. Dommage pour les chalands qui commençaient à se faire quelques idées et projets de façonnages. Ils reviennent, « y’en a plus… » Pour les enseignes, (toutes celles qui pourraient nourrir l’envie d’en vendre, mais surtout les GSB), on se passe de ce joujou, en dépit de ses aptitudes à attirer les regards et des nécessités de compenser des replis sur certaines lignes de produits, balayant d’un revers de manche le classique et incontournable « pas vu, pas vendu ».

Certes, une 3D ne s’utilise pas tous les jours. Mais du bricolage au petit électroménager, on ne compte plus dans les foyers les ustensiles voués à des usages occasionnels, mais dont les possesseurs n’envisageraient pas un instant de se passer. Bien sûr, on nous rétorquera qu’une telle acquisition est immédiatement possible sur mille et une enseignes du e-commerce. Mais selon notre conviction, un tel achat ne se fait qu’après une rencontre en vrai de vrai.  Notre conseil à certains fabricants, allez voir du côté des achats de chez Lidl…!

Source DVSM

A voir

Drones, joujoux devenus en 10 ans des outils modernes aux usages multiples, ils prolifèrent.

L'idée selon laquelle les drones auraient été inventés pour se distraire et faire la fortune de Parrot est peut-être inexacte. Enfin, presque...