Accueil / Actualité / Imprimantes : où la MDD ne fait pas recette…

Imprimantes : où la MDD ne fait pas recette…

Cas unique dans les produits techniques, cette originalité démontre bien où se situe le centre névralgique de ce créneau…

Pour l’industrie, les imprimantes à jet d’encre ne sont pas des produits profitables. Mais le marché de l’impression à jet d’encre, si. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer les rayons. La marque de distribution, MDD pour les pros, y est éternellement totalement absente. Rien de nouveau, il en va ainsi depuis des années. Pire, les quelques outsiders qui, sous de bons logos, s’y sont essayés ont battu en retraite. C’est une situation unique dans l’univers des produits techniques. Et elle s’explique. Nous sommes en présence de ce que l’on appelle (bizarrement, pour le vocabulaire, nous sommes d’accord) un marché « bi-face« . Autrement dit, un modèle économique dans lequel un équipement clé est proposé à un prix extrêmement bas, et servant presque uniquement à générer des ventes de consommables (ou de services). On retrouve se principe très ancien notamment pour des rasoirs à lames ou pour le café, et bien d’autres domaines.

La profitabilité du modèle économique est démontrée, et le turbulent segment des cartouches, où les compatibles et MDD pullulent, ne fait que le confirmer. Les fêtes se profilant à l’horizon, les piles de ces périphériques non-impact sont, selon nos constations, en pleine réapparition dans de nombreux linéaires. Bonne pioche…! Car plus les ventes de ces machines seront nombreuses, plus les ventes induites de cartouches et de leur précieux liquide (vendu plus cher que les meilleurs grands crus classés) seront nourries, au cours dès mois à venir. On n’a rien sans rien.

Source DVSM

impt-1-

 

A voir

delivr-1-

Deliveroo bat des records de croissance

La société britannique de livraison de repas a été désigné au cours de la 17ème édition du Technology Fast 500 EMEA...