Accueil / Actualité / Les installations malveillantes prennent un massif

Les installations malveillantes prennent un massif

Les analystes de l’éditeur Kaspersky affirment que les détections de malwares mobiles ont quasiment triplé entre 2015 et 2016. Ils ont identifié 8,5 millions d’installations malveillantes au total. Afin de souligner le caractère massif, les analystes soulignent qu’en un an, ces installations ont représenté la moitié ‘’de tous les malwares détectés au cours des 11 années précédentes.’’ Les chevaux de Troie publicitaires mobiles arrivent en tête avec 16 programmes sur les 20 premiers programmes malveillants, contre 12 en 2015. L’étude annuelle Mobile Virusology de Kaspersky Lab révèle d’autres phénomènes tout aussi cruciaux.  Près de 40 millions d’attaques par malware mobile ont visé quatre millions d’utilisateurs Android protégés contre 2,6 millions en 2015.

Avec 260 000 détections, le nombre d’installations de chevaux de Troie mobiles de type ransomware a été multipliée par près de 8,5 sur 2015. Plus de 153 000 utilisateurs distincts ont été ciblés par du ransomware mobile. Plus de 128 000 chevaux de Troie bancaires mobiles ont été détectés, soit 1,6 fois plus qu’en 2015. « En 2016, le nombre de chevaux de Troie publicitaires capables d’exploiter des droits de super utilisateur n’a cessé d’augmenter. Tout au long de l’année, ceux-ci ont représenté la menace numéro un et rien ne laisse présager un changement de tendance. Les cybercriminels mettent à profit le fait que la plupart des appareils ne reçoivent pas les mises à jour du système d’exploitation (ou les reçoivent tardivement) et restent donc vulnérables à des failles déjà bien connues et facilement exploitables.

En outre, nous avons constaté que le paysage mobile commence à devenir un peu encombré pour les cybercriminels, qui se tournent en conséquence vers des interactions allant au-delà des smartphones. Nous verrons sans doute en 2017 des attaques majeures contre des composants de l’Internet des objets, lancées depuis des appareils mobiles », conclut Roman Unuchek, analyste senior en malware chez Kaspersky Lab USA. Bref, le passé était chaud et l’avenir sera brulant.

 

kas-390

 

Enregistrer

A voir

esc-1-

Outscale débarque à Hong Kong

Le spécialiste des datacenters et des cloud de type IaaS, partenaire de Dassault Systèmes...