Accueil / Actualité / Internet, Qwant ça veut pas, ça veut pas… Malheureuse ambition…!

Internet, Qwant ça veut pas, ça veut pas… Malheureuse ambition…!

Et voilà un épisode de plus dans la longue et historique série des tentatives d’un rêve à la française qui a souvent tourné court…

 DVSM, 4 juillet 2019. Vexés de ne pas être les maîtres du monde et des marchés, des décideurs bien de chez nous auront multiplié au fil des décennies les tentatives valeureuses mais hélas bien souvent sans véritables autres lendemains que des pertes à essuyer. Sous la houlette d’un célèbre général, notre fière nation avait voulu défier International Business Machines avec son Honeywell-Bull. IBM en tremble encore. Au début des années 80, il fallait montrer aux Japonais qu’en terre gauloise, fabriquer des magnétoscopes était à notre portée. Échec. Même scénario ou presque avec la haute-fidélité, pour laquelle un groupe Thomson nationalisé n’a pas hésité à racheter une ligne d’assemblage à l’un de ces nippons trop envahissants. Installée à Moulins, cette hi-fi façon Made in France (ce fut même écrit dessus) s’est doucement effilochée, ce qui, pour tout observateur objectif, coulait de source.

Sommes-nous en train d’assister à un nouvel épisode de cette série…? En début de semaine, Le Figaro consacrait un dossier charpenté à la bien difficile ascension de Qwant (également commentée par de nombreux médias). Un moteur de recherche qui, pour le moment, recherche surtout sa profitabilité. Soutenu « en hauts lieux » (ne voit-on pas un brillant ministre de l’Economie sur la photo choisie par le quotidien cité plus haut…?), cet OVNI du Net qui, tel le yorkshire s’attaquant à la patte arrière d’un éléphant, se voyait déjà (peut-être) faire jeu égal avec quelques autres d’origine outre-Atlantique, gagne des adeptes, mais creuse aussi son trou. Réussira-t-il à seulement peser assez pour qu’un investisseur de passage en fasse à terme l’acquisition, ou va-t-on vers un jet de l’éponge…? Dans l’industrie comme dans la chaussure, à chacun sa pointure…!

Source DVSM

 

A voir

Énergies: moins ils consomment, plus les clients payent…! Mauvais…!

Le très célèbre taux d'inflation n'a jamais été si bas.