Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / Investir dans le Finops : un impératif stratégique pour assurer un bon pilotage de son Cloud

Investir dans le Finops : un impératif stratégique pour assurer un bon pilotage de son Cloud

La montée en puissance du Cloud Computing n’est plus aujourd’hui un simple concept, mais une réalité partagée par la majorité des entreprises et des organisations. Ainsi, startups comme grands comptes sont aujourd’hui fortement tributaires du cloud pour mener à bien leur croissance et réaliser leur transformation digitale. En ce sens, le cloud est donc un réel accélérateur pour leur permettre de se développer à long terme. Mais mener à bien un projet cloud est-il un simple sujet technologique ? Comment faire ? Quels indicateurs doit-on suivre au quotidien ? Toutes ces questions sont autant d’éléments à prendre en considération.

Quel est le coût du Cloud ?

Ce point est une donnée qui est souvent occultée par d’autres critères plus techniques et business. Pourtant, plus que jamais, ce poste doit être traité avec la plus grande attention pour mesurer les bénéfices de son projet et en maîtriser les contours financiers. En effet, si le Cloud Computing est indiscutablement générateur de croissance et d’avantages pour l’entreprise, il est également une source de complexité et peut engendrer des coûts importants s’il est mal piloté. Ce point est d’autant plus important pour les organisations très fortement utilisatrices de cloud et qui s’appuient sur de multiples fournisseurs pour faire fonctionner leurs solutions et environnements. C’est sur ce sujet que l’approche dite de « FinOps » offre des perspectives intéressantes.

Une démarche dédiée au pilotage financier du cloud

Après avoir mené à bien leur projet de pilotage des clouds d’un point de vue technique au travers notamment de dispositifs dits de CMP (Cloud Management Platform), la priorité des entreprises est donc désormais d’en assurer le pilotage financier (Finops). Mais concrètement, qu’est-ce que le Finops ? Cette approche consiste tout simplement à connaitre et optimiser les coûts liés à l’usage du Cloud Computing. Si l’un des objectifs à atteindre est certes de réaliser des économies sur les coûts engagés, le réel enjeu est de s’appuyer sur une infrastructure dimensionnée pour répondre aux attentes des utilisateurs afin d’éviter les gaspillages et d’utiliser les ressources les plus adaptées et au meilleur prix.

Un enjeu pour les clients finaux, mais pas uniquement

Une tendance en très forte croissance est aujourd’hui d’externaliser tout ou partie de son Système d’Information auprès d’infogéreurs, outsourceurs et ESN. En ce sens, ces structures sont désormais en attente de dispositifs Finops pour leur permettre de piloter efficacement les ressources cloud de leurs clients. Il s’agit pour eux de gagner en qualité et de proposer à leurs clients une offre de service globale autour du Cloud.

Au regard de ces différents éléments, il apparait donc que le Finops se positionne comme un véritable sujet de gouvernance. En se généralisant et en le combinant à d’autres dispositifs tels que les CMP, il sera ainsi possible d’avoir une vue précise sur l’état des ressources cloud, de les piloter très finement et d’allouer précisément le budget nécessaire à leur exploitation.

Par Manuel HAAS chez Use It Cloud

 

A voir

Pourquoi Power BI renforce t-il son leadership parmi les logiciels d’analyse de données ?

Selon le Digital Journal, la Business Intelligence a progressé d'environ 8,4 % entre 2016 et 2021, pour atteindre plus de 26 milliards de dollars américains.