Accueil / Actualité / Kaspersky décrète 2016 annus horribilis

Kaspersky décrète 2016 annus horribilis

L’éditeur russe dresse le bilan sécuritaire de l’année qui s’achève dans son rapport Security Bulletin Review et Statistics. Kaspersky a comptabilisé 758 millions d’attaques informatiques en 2016. Les hackers sont définitivement devenus des voyous en quête d’enrichissement frauduleux. Une bande d’informaticiens peu scrupuleux a réussi à détourner les virements SWIFT pour s’emparer de cent millions d’euros. Bon, il reste encore quelques gentils pirates pour trouver amusant le piratage des home pages et la diffusion de leur propagande sur le web. Activité en vogue, la revente‘’de dizaines de milliers d’identifiants piratés sur des serveurs, le piratage de distributeurs automatiques de billets (DAB), des ransomwares et des malwares bancaires mobiles, ainsi que des attaques ciblées de cyberespionnage ou encore le piratage et la divulgation de données sensibles.’’

Les hackers disposent de compétences et de ressources considérables. Par exemple, 28,7% des entreprises ont besoin de plusieurs jours pour repérer un problème de sécurité et 19% de plusieurs semaines. Les hackers ont eu le temps de faire leur marché.  Le pire est que très souvent, le problème est soulevé lorsqu’une alerte est adressée par un tiers, un client en général. Kaspersky souligne que des infrastructures critiques comme un réseau électrique, sont aujourd’hui hautement vulnérables. Que 36% des attaques contre les banques sur Internet transitent par des smartphones Android. Et que les objets connectés sont devenus des portes d’entrée pour ces visiteurs indésirables.

v-01

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.