Accueil / Actualité / Klépierre et Renault, partenariat sur l’électrique…

Klépierre et Renault, partenariat sur l’électrique…

Le constructeur automobile français et le groupe gestionnaire de centres commerciaux vont déployer des démonstrations de mobilité aussi attractives qu’originales. Et avec suite…

 DVSM, 20 mai 2019 – Au diable, les exposés théoriques, priorité à la pratique, et pour la circonstance dans le domaine de la mobilité. Dès ce mois de juin, Renault va proposer une expérience de mobilité partagée intégralement, naturellement numérique, sur les parkings de centres commerciaux de l’univers de Klépierre. Sont initialement concernés Val d’Europe, Blagnac et Rives d’Arcin à Bègles. L’inventeur de la Clio explique que les clients de ces centres bénéficieront d’une « solution innovante de location de véhicule en autopartage accessible via l’application Renault Mobility. Les véhicules disponibles seront thermiques et électriques. Le déploiement de cette initiative se poursuivra à travers la France dans les prochains mois. »

Les deux partenaires indiquent aussi qu’ils développent également des points de charge multi-usages pour les véhicules électriques, baptisés « Charging Houses »*. Ces stations de recharge seront installés par Renault dans les parkings des centres commerciaux situés dans les zones à forte densité de population. (La ruralité attendra…). Ils seront essentiellement utilisés par les visiteurs des centres en journée et par les résidents les soirs et les week-ends. L’industriel français a développé une solution permettant une gestion intelligente de ces hubs en fonction des besoins de charge des clients (enfin… de leur véhicules), mais aussi la réservation de places électrifiées.

Le service sera mis en place dans 13 centres en France d’ici à la fin de l’année 2019, pour ensuite être déployé à l’échelle européenne. Pour Klépierre, cette solution de proximité, accessible aux visiteurs comme aux riverains, s’inscrit dans un projet visant à équiper de bornes de charge 100 % de ses centres d’ici 2022.

* Au fait, pour un groupe Hexagonal, et des installations sur notre territoire, ne pourrait-on aller jusqu’à imaginer une terminologie un peu plus gauloise, ne serait-ce que pour une compréhension immédiate et instinctive pour le clientèle. Honte du Français…?

Source DVSM

A voir

US et Gafa, des démantèlements majeurs sont-ils probables…?

Quand des groupes deviennent trop dominants, le réflexe des états est souvent de les morceler, afin de favoriser la concurrence.