Accueil / Actualité / La Chine met le paquet sur ses startups

La Chine met le paquet sur ses startups

A l’instar d’Amazon, Alibaba son challenger chinois propose aux entreprises son service de cloud computing : Alibaba Cloud Computing ou plus familièrement Aliyun, contraction d’Ali et de yun qui signifie nuage en bon chinois. Créé en 2009, Aliyun possède des datacenters et des centres de R&D en Chine et aux Etats-Unis, et prévoit d’en ouvrir d’autres en Europe et en Asie.

cc

L’entreprise vient d’annoncer le programme ‘’Founder+’’ dédié aux startups qui veut devenir ‘’la plus grande plateforme chinoise d’aide aux entrepreneurs’’. Founder+ fédère déjà une trentaine de sociétés de capital-risque, une vingtaine d’incubateurs et autant d’entreprises de marketing et de distribution. Aliyun veut aider les startups chinoises à s’imposer aussi bien en Chine que partout dans le monde.

Alibaba_group

Les jeunes pousses dont les projets sont retenus par Founder+ profitent de bureaux gratuits dans plusieurs villes chinoises dont Pékin et Shanghai, ainsi qu’un à valoir compris entre 4 500 et 60 000 euros pour profiter des ressources d’Aliyun en stockage, logiciels et formations. Et comme toute l’affaire se déroule à l’échelle chinoise, Aliyun annonce que plusieurs milliards d’euros vont être investis dans le programme Founder+, sans plus de précisions.

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.