Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / La convergence IT/OT fait évoluer le rôle des ingénieurs en systèmes de contrôle

La convergence IT/OT fait évoluer le rôle des ingénieurs en systèmes de contrôle

La convergence des technologies de l’information (IT) et des technologies d’exploitation (OT) constitue-t-elle une réalité aujourd’hui ? Et si oui, dans quelle mesure affecte-t-elle le rôle traditionnel de l’ingénieur en systèmes de contrôle ?

Depuis déjà plusieurs années, la convergence IT/OT perdure. Avec l’avènement de technologies dites toujours « plus intelligentes » au service des industries, les périmètres des acteurs de l’IT et de l’OT tendent à se confondre. Désormais, les spécialistes IT doivent être en mesure de comprendre clairement les contraintes et les priorités opérationnelles des ateliers d’usine, notamment la nécessité de bénéficier d’un environnement informatique résilient et de réduire les temps d’indisponibilité. En parallèle, les spécialistes en informatique industrielle doivent parvenir à mieux saisir le fort besoin en connectivité et l’importance des données dans l’amélioration des processus de production.

L’émergence d’un spécialiste « hybride »
La réalité de cette convergence progressive se traduit par l’émergence d’un « spécialiste hybride ». Souvent doté d’une expérience en tant qu’ingénieur en systèmes de contrôle traditionnel, le spécialiste hybride détient une parfaite connaissance des besoins technologiques qui déterminent ensuite les décisions prises au niveau de l’atelier de production. Il a par ailleurs conscience de la valeur des données qui sont collectées en périphérie du réseau.

Son rôle consistera donc à utiliser les données et à prendre des décisions commerciales stratégiques sans délaisser pour autant les aspects fonctionnels de l’usine. Même s’il est nécessaire que les ingénieurs en systèmes de contrôle assimilent les nouvelles priorités qui leur incombent, les équipes informatiques (IT) demeurent indispensables au niveau opérationnel.

L’Edge Computing, au service de la convergence
Dans ce contexte, la technologie de l’Edge computing permet de collecter les données au plus proche de leur source, de faciliter leur compréhension et de rapprocher les deux disciplines. L’Edge computing se décline sous diverses facettes, et son déploiement est souvent considéré comme complexe et onéreux. En effet, près d’un tiers (29 %) des entreprises interrogées déclarent manquer de budget pour sa mise en œuvre. 39 % d’entre elles indiquent que son déploiement est entravé par un manque de formation autour des deux points suivants : le bon moment et la méthode appropriée pour déployer cette technologie. Toutefois, lorsque le déploiement est correctement mené, les solutions d’Edge computing autonomes et protégées offrent une plus grande simplicité d’installation, de gestion et de maintenance. Elles facilitent par ailleurs l’obtention de données utiles que beaucoup d’ingénieurs en informatique industrielle traditionnels ne s’attendaient pas à obtenir aussi facilement.

De nouvelles compétences demandées aux ingénieurs en systèmes de contrôle
Les ingénieurs en systèmes de contrôle n’ont pas besoin d’être des experts en analyse de données. Ils devront en revanche renforcer leurs compétences numériques et mettre à profit leurs connaissances en informatique industrielle pour aider leur entreprise à opérer sa transformation digitale.

Traditionnellement, il revenait aux équipes IT de comprendre l’importance des données et de l’analytique. Mais avec l’arrivée de l’analyse de données en temps réel à la périphérie du réseau, les spécialistes en informatique industrielle sont dorénavant contraints de jouer un rôle de plus en plus prégnant face à cet aspect critique de la quatrième révolution industrielle (4IR).

Les freins culturels, parmi les principaux obstacles à la convergence OT/IT
Ces mondes convergents peuvent constituer un obstacle aux initiatives prises par les usines intelligentes à travers l’Europe. Dans une étude récente menée par le Teknowlogy Group, il apparaît que pour 40 % des personnes interrogées, il s’agirait bien d’un défi majeur pour les initiatives d’usines intelligentes. À défaut d’intégrer ces deux ensembles de compétences, l’industrie ne sera pas en mesure de passer au niveau supérieur en matière de technologie intelligente.

Les obstacles à la convergence sont essentiellement culturels et en partie dus au fait que ces deux disciplines distinctes travaillent souvent en silos séparés. Au-delà de l’enjeu de rentabilité, frein traditionnel aux changements dans les entreprises, il s’agit surtout d’une question de sensibilisation. La convergence doit alors faire l’objet d’un déploiement dans le cadre d’une stratégie organisationnelle de l’entreprise.

Sur le plan technologique, l’Edge Computing permet d’associer ces deux disciplines. Correctement déployée, la technologie de l’Edge Computing s’avère simple, sécurisée et autonome. Elle fournit aux spécialistes de l’informatique industrielle des capacités robustes d’analyse sans pour autant que ces derniers n’aient à suivre des formations ou à solliciter les équipes informatiques (IT). De plus, cette technologie est particulièrement adaptée aux sites à distance et aux ateliers d’usine.

Par Arnaud Kurowski, Business Development Manager chez Stratus Technologies

A voir

Cybersécurité : les hôpitaux plus que jamais en première ligne

Depuis le début de la crise du Covid-19, les hôpitaux ont été particulièrement exposés aux risques cyber...