Accueil / Actualité / La France n’est pas claire en cybersécurité

La France n’est pas claire en cybersécurité

Pour son premier rapport trimestriel de 2018, Kaspersky Lab note (une fois de plus) une recrudescence des attaques en lien avec de nouveaux et d’anciens botnets, une hausse de popularité des attaques DDoS d’amplification, et le retour des attaques DDoS de longue durée, ou « multi-day ». Les informaticiens de de Kaspersky ont découvert une nouvelle vague d’activités en Asie et au Moyen-Orient, avec des acteurs utilisant de nouvelles technologies.

Parmi les principales conclusions notons que : 79 pays ont été victimes d’attaques DDoS, l’augmentation des groupes de pirates chinois, le groupe Iron Husky concentre tous ses efforts sur la Mongolie (paradis des terres rares), l’attaque la plus longue a duré 297 heures ( !). Kaspersky affirme que précisément 25 395 261 malwares hébergés sur le web ont été détectés sur les ordinateurs de ses clients français. Au total, 35 % des utilisateurs tricolores ont été infectés. Moralité, la France obtient la sixième place mondiale pour l’hébergement de malwares derrière la Corée du Sud, les USA, la Chine, l’Italie et les Pays-Bas.

 

 

A voir

Quand des drones volent plus bas que les pâquerettes…

Il y a drone et drone. Problème de vocabulaire...