Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / La mutation technologique des établissements de santé : une réalité en marche

La mutation technologique des établissements de santé : une réalité en marche

Depuis le 1er juillet 2016, les 850 hôpitaux publics doivent former des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), mais de nombreux professionnels de santé se plaignent da la détérioration des conditions de travail. Beaucoup d’établissements se sont lourdement endettés lors du plan « Hôpital 2012 ». Ensuite, il y a eu le projet de GHT (Groupements Hospitaliers de Territoire) officialisé par le gouvernement le 5 juillet 2016 dans le cadre de la loi santé de 2016. Cela a eu pour conséquence une réduction drastique des coûts. De manière générale, il faut noter que les équipes sont en sous-effectif et subissent au quotidien un accroissement des tâches.

Des solutions inadaptées aux nouveaux défis

En milieu hospitalier, il y a un très grand nombre d’alertes à gérer quotidiennement. En premier lieu, les patients et les résidents émettent des appels via les systèmes d’appel infirmières, placés en chambre ou dans les espaces sanitaires. Les équipements biomédicaux, mais aussi les systèmes de contrôle de fugue ou de détection de chute, envoient également des alertes au personnel qui se retrouve alors débordé. De nombreux établissements ne disposent pas de solution de report des alarmes sur des équipements mobiles de type BIP ou DECT, ce qui entraine un nombre important de déplacements sans gestion des niveaux d’urgence. Afin d’offrir la meilleure qualité de soins possible aux patients, il est indispensable d’équiper le personnel soignant de solutions de mobilités adaptées. Les équipes médicales et techniques se doivent d’être joignables à tout moment et en mesure de répondre au plus vite aux besoins des patients en tenant compte de la criticité.

La transformation numérique est en marche

Des évolutions sont d’ores et déjà en marche, elles portent notamment sur le dossier patient et l’échange accru des flux de données. Les établissements souhaitent ou ont mis en place la gestion du dossier patient en mobilité, évitant ainsi la double saisie, mais aussi une exploitation accrue des données présentes dans le dossier patient. La sécurité et le suivi des actes auprès des patients ou résidents s’en trouvent renforcés. Le contrôle par codes-barres lors de la distribution des prescriptions médicamenteuses, le renseignement des constantes directement depuis l’équipement mobile (DECT, Smartphone ou tablette), la distribution des médicaments dans les services de l’hôpital, la gestion du brancardage dans les établissements hospitaliers, sont autant de possibilités offertes par les solutions technologiques actuelles.

Améliorer le parcours patient

Faciliter le parcours patient est le premier des grands enjeux relatifs à l’amélioration de la qualité des soins. Dans les hôpitaux, les parcours patients associés aux prises en charge tendent à être individualisés et les réactions aux événements non planifiés doivent l’être également. Entre les mécanismes d’alerte systématiques et la consultation des dossiers patients, il reste encore un vide important. Aujourd’hui, on recherche la possibilité de faire un seul et même suivi. Ce qui offre un gain de temps et diminue la marge d’erreur. Pour y arriver, il existe notamment des terminaux mobiles qui permettent de faire de la saisie de dossier patient directement sans passer par de nombreux dossiers papiers. Le dossier est ainsi directement enregistré dans le système informatique de l’établissement et consultable à tout instant.

Optimiser les missions du personnel soignant

Un autre enjeu réside dans l’optimisation des ressources humaines. Il faut trouver des solutions adaptées aux professionnels de santé qui leur permettent de disposer d’outils mutualisés sur un même support afin de centraliser les appels téléphoniques, les alertes des appels infirmières, les renseignements sur le dossier patient, le tout interconnecté aux différents systèmes. La révolution numérique avec la modernisation du système de santé va permettre de répondre à ces attentes en structurant et en mutualisant les ressources technologiques et administratives. De cela, on pourra constater un impact positif sur les soins apportés aux patients.

Faciliter la sauvegarde et la transmission des données de santé

Le manque de communication entre professionnels de santé est un problème récurrent, au risque d’entrainer une mauvaise coordination des soins. Les Français sont nombreux à réclamer une modernisation du système de soins et un partage de données facilité entre les équipes soignantes. Dans les hôpitaux publics, toutes les alarmes médicales et techniques par exemple sont enregistrées ainsi que les réponses apportées par le personnel, afin de répondre aux attentes des citoyens. Il devient primordial pour les établissements de santé de moderniser les outils technologiques mis en place.

L’importance de l’accès Internet Très Haut Débit

En raison de la quantité massive de données qu’il va falloir transférer (visioconférence en HD pour la télémédecine, transfert de fichiers d’imagerie, résultats d’analyses et dossiers patients…), il faut une connexion Internet disposant d’une bande passante importante et stable en toutes circonstances. La fibre optique dédiée ou fibre noire répondent parfaitement à ces besoins. Afin d’assurer la continuité de services, il est également possible de coupler les accès fibre optique avec des lignes sécurisées en SDSL afin d’assurer une reprise en cas de coupure de lien Internet.

Stockage et sécurité des données

La sécurisation des données de santé est un point fondamental, les données des patients doivent être totalement sécurisées, car hautement confidentielles et relatives à la vie privée de tout individu tout en restant facilement accessibles. Pour assurer la sécurité des données de santé, il existe un agrément (HADS : hébergeurs agréés de données de santé à caractère personnel) qui permet de définir un cadre législatif régissant l’activité d’hébergement de données de santé à caractère personnel. Ces dispositions ont pour objectif d’organiser et d’encadrer le dépôt, la conservation et la restitution des données de santé à caractère personnel, dans des conditions propres à garantir leur confidentialité et leur sécurité.

À travers ces quelques éléments, il apparait donc que le digital va occuper une place centrale ces prochaines années au sein des hôpitaux et établissements de santé. À n’en pas douter, il devrait permettre aux professionnels de santé de mener à bien leur transformation et de relever les challenges pour offrir toujours plus de qualité et de sécurité aux patients.

 Pierre Blondin, Directeur du marché Protection Sociale et Santé chez Foliateam Group

 

A voir

Pourquoi Cisco reste une référence incontournable et pérenne dans l’industrie IT en matière de sécurité

La pérennité d’une société est basée sur une perception visionnaire de ce que sera le monde de demain.