Accueil / Actualité / La possibilité de recharge sans fil a gagné beaucoup de terrain.

La possibilité de recharge sans fil a gagné beaucoup de terrain.

Une séduisante et supposée facilité d’usage pour les smartphones semble connaître un succès considérable. Enfin, c’est ce que des statisticiens affirment…!

 DVSM, 1er juin 2021. Désolé, DVSM a une fois de plus une lecture hors sentiers battus d’une info qui se faufile reptilement dans certaines gazettes. La source de cette chroniqueuse euphorie n’est autre que la société d’études Strategy Analytics, qui constate que c’est en ce millésime 2021 que le cap d’un milliard de smartphones compatibles avec la recharge sans fil aura été franchi dans le parc installé. Beau score, mais répond-il à une demande spécifique de la clientèle, ou celle-ci se contente-t-elle de se retrouver avec un appareil ainsi équipé quand elle en acquiert un de relativement belle « facture » (sens produit et ticket de caisse)…? Difficile aujourd’hui pour un fabricant, à partir d’un certain niveau de gamme, de ne pas inclure cette fonction dans la panoplie. Mieux, la spécialiste des statistiques donne une répartition des diffusions par régions du monde qui, logiquement, décalque quelque peu la population des zones considérées associée à leur niveau d’épanouissement économique.

Dans la vision avec un certain recul de l’avantage que procure cette fonction, il faut tenir compte de la grande facilité gestuelle, qui évite d’avoir à s’accroupir ou pire (certains hôtels ne vivent pas avec leur temps…) pour connecter au courant secteur un classique petit chargeur. Mais ne faut-il pas en faire autant avec le fameux inducteur évoqué…? Mais le soir, à la maison, c’est une commodité relaxante que de se contenter d’avoir à poser le mobile sur la surface chargeuse. Notons aussi que dans un nombre croissant de véhicules, un dispositif de charge de même culture est encore plus le bienvenu. Toutefois, au bout du compte, cette recharge est un excellent plus-produit, de ces petits atouts qui, évoqués au bon moment face à un client, peuvent enlever une décision d’achat, immédiatement concrétisée après un échange du style : « c’est pratique« …  » oui, ça c »est pratique« … Et peut-être un petit 5 à 10% de mieux en recette. Qui ne rêve pas de faire un tel petit plus appliqué à chaque produit vendu…?

Source DVSM

 

A voir

La start-up Atera annonce une levée de fonds de 77 millions de dollars

Après une forte croissance en 2021, ce financement de série B porte à plus de 100 millions de dollars.....