Accueil / IT Business / La République doit remercier Facebook

La République doit remercier Facebook

Selon une étude réalisée par Deloitte, et commanditée par le réseau social lui-même, Facebook est à l’origine de 7 milliards de dollars d’activité en France en 2014 et de pas moins 78 000 emplois ! Au niveau mondial, les chiffres sont ébouriffants : 4,5 millions d’emplois et 227 milliards de dollars de ‘’valeur’’. Il suffirait donc d’une douzaine de Facebook pour résoudre l’essentiel de nos problèmes, économiques.  Régulièrement, les grandes entreprises de la high tech lancent ce genre d’affirmations étayées par des études conduites par des organisations réputées, comme Deloitte.

Soyons clairs, nous ne savons pas très bien comment l’étude a quantifié les gains et les créations d’emplois dus au réseau social. Si nous reprenons le détail de l’étude de Deloitte, la moitié des emplois est due à ‘’l’impact marketing de Facebook’’. 27 000 emplois sont dus aux applications mobiles. Ce chiffre est assez plausible même si on ne voit pas très bien en quoi Facebook est à l’origine de la création d’applications mobiles.

Selon Deloitte, la France apparait au quatrième rang des ‘’bénéficiaires’’ de Facebook après les USA, le Royaume-Uni et le Brésil. En attendant de mieux comprendre la réalité précise de ces résultats, un chiffre lui apparait comme incontestable : les 240.245 euros versés par Facebook au fisc français en 2013. Selon nos confrères de BFM Business, Facebook, dont le siège Europe est en Irlande, a déclaré un CA de 9,6 millions d’euros aux impôts français, alors que la réalité de son activité dépasse les 200 millions d’euros. Hors USA, Facebook a réalisé un CA de 4,3 milliards de dollars pour une taxation totale de 66 millions de dollars. L’essentiel des profits serait logé aux îles Caïman, un endroit ‘’super like’’ pour la bronzette et l’optimisation fiscale.

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.