Accueil / Actualité / La vraie 5G : de plus en plus rapide, et ce n’est qu’un début ! Charmeuse, cette fausse vitesse, non…?

La vraie 5G : de plus en plus rapide, et ce n’est qu’un début ! Charmeuse, cette fausse vitesse, non…?

Transporter plus de données en un temps identique est bien une amplification du débit, mais la vitesse de transmission n’est pour rien dans cette apparente accélération.

DVSM, 15 octobre 2021. Est-il souhaitable de continuer à véhiculer des notions physiquement et techniquement fausses pour vanter de réels progrès techniques…? Une mauvaise explication constitue toujours le premier pas vers la confusion, éventuellement contractuelle. Ce matin, Samsung annonce un nouveau record dans la transmission de données en 5G. Impressionnant : ce sont 711 « megabits » qui ont été transmis en une seconde. N’entrons pas dans les confusions toujours fréquentes entre bits, mégabits, megabytes, megaoctets, gigaoctets et autres octets (là, le numérique donne des armes pour se faire abattre, mais c’est un autre sujet). Rappelons en revanche que la vitesse des ondes électromagnétiques (ainsi que celle de la lumière) est constante, et proche de 300.000 km par seconde.(299.792.458 mètres par seconde pour les amateurs de précision). C’est une constante physique qui ne peut être dépassée.

Pour mieux comprendre : imaginons une autoroute qui, sur 3 voies de circulation à 130 Km/h maxi, permet l’écoulement de 100 véhicules par minute, ajouter 3 voies supplémentaires permet le passage de 200 automobiles, donc deux fois plus, dans le même temps et sans que la vitesse ait été changée. L’effet « vitesse » se ressent puisque, pour acheminer les 200 automobilistes, il faut deux fois plus de temps sur 3 voies que sur 6 voies. On peut aussi amplifier le débit en installant deux personnes par véhicule. Et avec 10 personnes dans chaque auto, dans le même temps, ce seront 1000 personnes qui seront rendues à destination. Un peu tassées, remarqueront les lecteurs attentifs au confort. Juste…!

C’est pourtant ce qui se fait en 5G, avec d’une part plus de « voies de circulation » (grâce à une fréquence plus élevée donnant une bande passante plus large) et par la compression des données, ce qui correspond à la compression des passagers des autos de notre exemple. Il faudra sans doute revenir sur cette réalité lorsque les véritables très hauts débits de la plus performante des 5G (pas encore mise en service) se traduira pour tous de la part des opérateurs de télécommunications par des offres tarifées avec débits en guise d’arguments.

Source DVSM

A voir

En 9 mois de 2021, les APN reprennent un peu de vigueur, loin des scores du passé.

L'infernale dégringolade des ventes d'appareils photo semble enrayée.....