Accueil / Actualité / L’achat en ligne n’exclut pas le conseil

L’achat en ligne n’exclut pas le conseil

ibbü, communauté de consommateurs rémunérés a interrogé plus de 7.200 internautes afin de mieux connaître leurs pratiques de consommation en ligne et le rôle des conseils et des avis d’autres consommateurs dans leur parcours d’achat en 2018. Premier constat, les internautes français sont férus d’achat en ligne.

Les hommes sont mêmes plus cyberacheteurs encore que les femmes. Ainsi, plus de 84% des hommes déclarent acheter en ligne quand les femmes sont 80%. Surprise, ces individualistes de Français adorent être conseillés… C’est en effet ce que déclarent plus de 65% des femmes et 59% des hommes interrogés sur ce sujet. Et si, ils aiment les conseils, ils apprécient encore plus les avis d’autres Internautes capables de leur apporter leurs connaissances sur un sujet ou un produit en particulier. Ainsi, 69% des femmes et 61% des hommes disent aimer les conseils de communautés de passionnés ou d’experts. Ils apprécient surtout les avis des autres internautes, plus particulièrement les femmes avec 78% de représentativité contre 54% pour les hommes.

Moralité, les avis des clients sont de plus en plus liés aux achats des internautes. Pour 31% des femmes et 39% des hommes, les avis clients sont tout aussi importants que les conseils du site et 48% des femmes et 29% des hommes les trouvent encore plus importants que les conseils du site. Pire, l’absence d’un avis peut provoquer un arrêt des recherches : 85% des femmes et 92% des hommes interrogés avouent avoir déjà abandonné une recherche, un achat ou panier par manque de conseils sur un site.

Et comme les Français sont finalement de bons camarades, ils sont nombreux à se porter volontaires pour conseiller les autres cyberacheteurs. Plus de 58% des femmes et 62% des hommes se disent prêts à transmettre leurs connaissances à d’autres internautes sur des sujets qu’ils maîtrisent.

Enfin,l’âge est un facteur discriminant. Les 18-30 ans sont plus nombreux à faire des achats en ligne (92%) et sont les plus friands d’avis et de conseils (72%).

 

A voir

Centre-ville, qui peut redynamiser le commerce des avenues…?

La réponse est simple, c'est le commerce lui-même qui peut réagir, à condition de ne pas trop attendre.