Accueil / Actualité / L’ACSEL mesure l’impact économique du digital

L’ACSEL mesure l’impact économique du digital

Pour la deuxième fois, l’Association pour le commerce et les services en ligne a voulu quantifier l’importance du passage au digital pour les entreprises tricolores.

Si les grands groupes ont parfaitement compris les enjeux et entamé leur mue,‘’les PME et ETI doivent saisir les opportunités offertes par le digital pour accélérer leur développement : rester compétitives, faire face à la concurrence et élargir leur offre et leur marché.’’ L’ACSEL a donc actualisé son baromètre « Croissance & digital » pour mesurer l’impact réel du digital.

Premier constat, le digital est considéré comme un moteur déterminant. Les entreprises les plus engagées dans le numérique ont 2,5 fois plus de propension à vivre une croissance stable par rapport aux autres. La mesure est très concrète dans les volumes de ventes, l’accroissement des revenus ou le nombre de clients. Le baromètre affirme que 41% des entreprises ont désormais une stratégie numérique incarnée, pilotée par la direction contre 28% en 2016.

70% des entreprises se sont dotées d’équipes dédiées pour mener cette transformation. La progression est de 26% sur un an. Les entreprises savent qu’elles ont encore des efforts à fournir et ne s’accordent qu’à 5,3/10 sur leur transformation digitale. Les moins avancées misent d’abord sur la communication. Elles risquent d’accélérer rapidement quand on constate que 92% des entreprises engagées vivent le digital comme un vecteur de croissance, avec augmentation de la clientèle et du chiffre d’affaires.

Ces bénéfices sont attribués au maintien ou à l’amélioration de la compétitivité, aux gains de productivité, à l’interaction avec la clientèle, au développement de nouvelles offres ainsi qu’à la projection à l’international. « Croissance & digital » souligne les freins qui bloquent les entreprises dans la mutation digitale : le manque de formation ( 44%) et le manque de compétence (42%) sont les plus importants, avec le coût de l’opération (57%) et la complexité de l’affaire (49%).

 

 

asce-1-

 

 

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.