Accueil / Actualité / L’Amérique veut abolir le roaming

L’Amérique veut abolir le roaming

Une année après l’Union Européenne, dix-neuf pays d’Amérique veulent abolir les frais d’itinérance.

La Commission interaméricaine des télécommunications (Citel) a validé cette proposition lors de sa dernière assemblée en mars dernier. Les pays impliqués dans l’accord « américain » sont : l’Argentine, les Bahamas, la Barbade, le Bélize, le Brésil, le Canada, la Colombie, le Costa Rica, l’Équateur, El Salvador, les États-Unis, le Mexique, le Nicaragua, Panama, le Paraguay, le Pérou, la République dominicaine, Trinité-et-Tobago et l’Uruguay. La Bolivie, Cuba et le Venezuela ne sont pas concernés.

La date d’application de cette mesure reste toutefois encore à déterminer. A la manière des Européens, les Américains pourraient ainsi utiliser leur mobile dans les mêmes conditions que dans leur pays d’origine pendant leurs déplacements. La Citel a constaté qu’en Europe, la consommation de data mobile a explosé depuis l’abolition du roaming: + 435% entre l’été 2016 et l’été 2017 selon les chiffres du BEREC (l’organe des régulateurs européens). Le niveau de consommation des Français en déplacement en Europe a lui aussi considérablement augmenté : près de 20 000 To de data entre juillet et septembre 2017contre 5 000 sur la même période de l’année 2016.

 

 

A voir

Les acteurs du retail misent sur le cloud hybride pour répondre aux enjeux de l’expérience client omnicanal

Le Nutanix Enterprise Cloud Index 2019 révèle que les retailers comptent sur le cloud hybride pour gagner en flexibilité.....