Accueil / Actualité / L’Arcep rappelle les opérateurs à leurs devoirs

L’Arcep rappelle les opérateurs à leurs devoirs

L’Autorité de régulation des communications rappelle que « la connectivité de tous les territoires, en particulier en mobile dans les zones les moins denses », est l’une de ses grandes priorités. Et il faut dire que les travaux de couverture des zones blanches ou grises avancent à la petite cuillère. Le programme de couverture a été lancé en 2003. Sur 3800 centres-bourgs qui totalisent 1% de la population, 91% sont aujourd’hui couverts pour les services voix et SMS. Selon l’Arcep « l’immense majorité des centres-bourgs restants attendent la construction, par les pouvoirs publics, d’un pylône pour être couverts. » L’Arcep incite « les opérateurs, en particulier SFR, (à) finaliser les déploiements au plus vite. » Heureusement, la couverture 3G progresse : Orange est passé, en un trimestre, de 62 à 68 % de couverture des centres-bourgs dont il a la responsabilité, SFR de 52 à 56%, Bouygues à 58%.

« Les opérateurs doivent continuer à accélérer leurs déploiements, en vue de finaliser leurs déploiements d’ici le 30 juin 2017 et d’assurer le respect de leurs obligations, conformément à la loi, affirme l’Arcep » L’autorité de régulation rappelle aussi les trois opérateurs à leurs obligations en matière de 4G. Les opérateurs titulaires de fréquences 4G en bande 800 MHz (Bouygues Telecom, Orange et SFR) sont tenus de couvrir, d’ici le 17 janvier 2017, avec la bande 800 MHz, 40% de la population de cette zone peu dense. Free ne dispose pas de fréquences en bande 800 MHz, mais devra couvrir 50% de la population de cette même zone en 4G d’ici le 17 janvier 2022, en bande 700 MHz.Les usines devraient commencer la production en décembre.

ope430

Enregistrer

A voir

dorcel-1-

Le porno exige des qualifications de premier ordre

Le producteur de films pornographiques Marc Dorcel ouvre son incubateur le Dorcel Lab, dédié aux ‘’ startups osées’’.