Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / Le Devops : un sujet stratégique pour les DSI

Le Devops : un sujet stratégique pour les DSI

Incontestablement le Devops occupe une place à part dans le monde l’IT.

Ni un manifeste, ni une méthodologie, le Devops est plutôt une mouvance culturelle. L’un de ses grands promoteurs le qualifie notamment de voyage et non d’une destination. Afin de mieux comprendre pourquoi le Devops est plébiscité, revenons tout d’abord à ses fondamentaux. Le Devops est un cousin de l’agile qui a pour objectif de rapprocher et de mieux faire travailler entre elles les équipes de développement et de production pour gagner en qualité sur les projets conçus et délivrés.

L’objectif du Devops est donc de casser le mur de la confusion existant entre les équipes « dev » et « ops ». Attention aussi à ne pas limiter l’approche Devops à un simple outillage. Ce dernier est certes fondamental mais pas suffisant pour faire travailler efficacement les différentes équipes qui ne partageraient pas un référentiel commun (bases documentaires…). En résumé, l’acronyme CALMS (Culture, Automation,  Lean, Measurement, Sharing) s’applique parfaitement à la mouvance Devops.

 

Pourquoi un tel engouement pour le Devops

Quelques chiffres tirés de l’étude State of Devops report de 2016 nous apportent une réponse claire et pragmatique : les entreprises qui optent pour le Devops déploient 200 fois plus facilement leurs projets, font 3 fois moins d’erreurs et les corrigent 24 fois plus rapidement. Au-delà de ces premiers indicateurs, un autre bénéfice est lié au Time to Market (délai de mise sur le marché du projet) qui est 2505 fois plus rapide. En résumé le Devops est donc générateur d’efficience opérationnelle.

Désormais l’approche Devops est largement répandue dans l’ensemble des entreprises (des startups aux sociétés du CAC40) qui voient en elle un moyen de renforcer leur agilité, leur productivité et la qualité de leurs projets. Après avoir démontré sa pertinence en matière d’automatisation, le Devops devrait fortement se développer au regard de la poussée du Cloud Computing et de la Conteneurisation qui représentent deux sujets stratégiques au sein desquels le Devops trouve tout son sens.

 

Les tendances émergentes 

Le Devops a donc révolutionné la manière de travailler des équipes « dev » et « ops » . Parmi les tendances émergentes se distinguent trois grandes orientations. La première est l’approche « Serverless » qui gomme la partie infrastructure pour fournir aux équipes de développement des livrables épurés avec un très bon niveau d’automatisation. Cela tend à nous orienter vers une démarche « No ops ». La deuxième est liée à l’émergence de nouveaux métiers qui découlent de l’approche Devops. Citons par exemple le DevFinops qui va se pencher sur des aspects économiques liés à l’utilisation des services consommés dans le Cloud. Enfin, la troisième tendance est liée à l’évolution de l’automatisation au travers des technologies d’IA et de Machine Learning qui proposent des automates toujours plus perfectionnés.

Le Devops est donc un sujet-clé pour les DSI. Largement porté désormais par la conteneurisation, il devrait s’imposer à court et long terme comme un véritable must have auprès des différentes équipes et faire émerger de nouvelles fonctions qui contribueront à donner toujours plus de sens à cette approche.

Par Ludovic PIOT chez SOAT

A propos de l’auteur : Ludovic est tombé dans le _DevOps_ en 2004, soit… 3 ans avant l’invention du mot _DevOps_. 😉 A l’époque, il fait des déploiements en _Infra as Code_ sur les premiers serveurs blade, en _bare-metal_. Il adore aider les équipes projet à gagner en autonomie via l’usage d’outils et d’automatisation et à travers une collaboration libre et sans contrainte. C’est donc tout naturellement qu’il a accueilli `Docker` et `Kubernetes` comme les outils ultimes pour l’aider dans sa marotte favorite. En _meetups_ comme en conférences, il aime partager son amour pour le _Cloud_, l’_Infra as Code_, le _DevOps_ et les sujets d’optimisation de performance.

 

 

 

A voir

La cyber défense des PME / ETI passe par des moyens qui leur sont dédiés

Les dernières années ont vu les PME / ETI (entreprise de taille intermédiaire) françaises déployer de plus en plus des capacités de protection...