Accueil / Actualité / Le doigt coupé ou la connexion perdue, le digital mutilant…

Le doigt coupé ou la connexion perdue, le digital mutilant…

Il y a parfois des choix compliqués à faire dans la vie. Et des esprits de sondeurs dont les boyaux de la tête obéissent à des mécanismes encore plus compliqués.

DVSM, mars 2019. Louis XVI et son autrichienne de compagne auraient-ils répondu un peu trop vite à une question aussi saugrenue que celle imaginée chez « cable.co.uk », fournisseur haut débit sur les terres de sa Gracieuse Majesté…? Après tout, « ma tête à couper » est une ritournelle de langage banale mais à gérer avec précautions. Tout comme l’interrogation posée par l’opérateur britannique déjà cité à laquelle des consommateurs ont répondu.

Incroyable, 1 sur 3 parmi les répondants à l’enquête prétend qu’il préfèrerait se passer d’un doigt à sa chère connexion…! On ne dit pas lequel il choisirait pour ce geste majeur*, mais il y a quand même des hésitations dans l’air, car 25% des sondés affirment qu’ils seraient bien embarrassés s’ils devaient opter pour ou contre une telle mutilation. Le sondage ne rassure donc que très partiellement, en sous-entendant que 66% des personnes resteraient avec pertinence prêtes à faire un doigt d’honneur plutôt que d’accepter de devenir donneur de doigt. Les incessantes questions à propos du brexit ont dû altérer les facultés des organismes de sondages, les bonnes questions étant pour un moment mises à l’index. Il reste que la connexion est bel et bien entrée comme un élément de la vie quotidienne n’ayant rien d’accessoire.

* Savaient-ils (retour à une approche plus sérieuse) que la perte d’un seul doigt à une main entraîne bien plus de conséquences ennuyeuses qu’on pourrait le croire.

Source DVSM

A voir

La formule séduisante de Fujifilm, « fromage et dessert » …!

Voici une nouvelle version de l'appareil photo compact qui ne fait pas que du tirage papier instantané…