Accueil / Actualité / Le marché de l’art retrouve des couleurs sur Internet

Le marché de l’art retrouve des couleurs sur Internet

Les assureurs britanniques d’Hiscox livrent leur dernière étude sur le marché de l’art sur Internet.

Les ventes en ligne ont représenté 4,22 milliards de dollars en 2017, soit une hausse de 12% par rapport à l’année précédente. Si cette croissance est inférieure à celles enregistrées en 2016 et2015 (15% et 24%), elle reste tout de même très soutenue comparée à d’autres secteurs.Si les marchands comptent moins de clients que les années précédentes, ces derniers sont plus fidèles et plus réguliers, preuve d’une certaine maturité.

En 2018, 25% des acheteurs d’art en ligne ont pu dépenser un prix supérieur à 5000 dollars par objet d’art contre 21% l’année précédente.74% des acheteurs d’art en ligne ont acheté plus d’un objet d’art en ligne au cours des 12 derniers mois, et ils élargissent l’éventail et le type d’œuvres d’art et d’objets de collection qu’ils achètent. Hiscox souligne que les amateurs d’art sont multi canaux : 41% indiquent n’avoir aucune préférence pour un canal de vente particulier. Il faut convenir que ce secteur est encore très éclaté. Et que surtout, Internet est devenu un canal de vente comme les autres.

Par exemple, les trois quarts des galeries passent par des sites de vente tiers pour vendre des œuvres en ligne. Pour un cinquième d’entre elles, ces places de marché s’imposent comme le canal de vente majoritaire. Notons également que 70% des galeries ont vendu leurs œuvres en ligne à des clients internationaux.
Instagram est devenu le réseau social le plus prisé par le monde de l’art, 63% des personnes interrogées l’ayant cité comme leur plateforme privilégiée. Enfin, les acheteurs peuvent se montrer compulsifs : 20% d’entre eux font leurs emplettes sur leur smartphone…

Pour conclure l’étude d’Hiscox se montre optimiste. Le rapport affirme que le taux de croissance sera de 15% par an, pour atteindre un volume de 8,37 milliards de dollars en 2023.

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...