Accueil / IT Business / Le marché du jeu vidéo ne connait pas la crise

Le marché du jeu vidéo ne connait pas la crise

La sortie des nouvelles consoles PS4, Xbox One et Wii U en cette fin d’année devrait donner un coup de fouet aux ventes jusqu’en 2017 a + 11%.

Les consoles de salon devraient ainsi occuper 40% du marché total en 2017. C’est moins bien qu’en 2008, lors de la sortie de la précédente génération de consoles (78%), mais cela représente une bonne position par rapport à leur place actuelle (31% du marché).

Mauvaise nouvelle pour les portables cependant, puisque ces dernières qui représentent 22% du marché en 2013, devraient reculer à 13% en 2017 face à la concurrence de plus en plus vive des jeux sur terminaux nomades. Dans cette logique, les terminaux mobiles vont aussi cannibaliser les jeux offlines sur PC ou Mac qui devraient, connaître un déclin irréversible.

Actuellement, ce qui marche le plus, ce sont les jeux orientés vers le Free To Play. Pour exemple, la série de jeux Candy Crush Saga de King.com a connu un succès fulgurant avec plus de 700 millions de sessions de jeu par jour et un chiffre d’affaires quotidien de 630.000 euros. Les Free To Play s’améliorent et offrent une meilleure expérience aux joueurs occasionnels qui deviennent d’ailleurs de moins en moins occasionnels.

Cette question de jeux sur le Net, soulève la question de la dématérialisation. Aujourd’hui déjà près des deux tiers des revenus du marché du jeu vidéo sont issus de la distribution dématérialisée et du paiement en ligne, souligne l’Idate.

Et même si les éditeurs traditionnels mettent du temps à prendre le tournant pour s’engager sur des produits dématérialisés, il est indéniable qu’à terme, ils devront se plier à cette nouvelle logique commerciale de diffusion.

Entre temps, le jeu vidéo continuera à prospérer avec comme prévisions, un C.A de 82,1 milliards d’euros en 2017 d’après l’Idate.

M.G

A voir

alsi-2-

Alsid suscite l’engouement des investisseurs

Un an seulement après sa création, Alsid, éditeur de solutions de sécurité vient de lever 1,5 million d’euros...