Accueil / Actualité / Le marketing mobile rapporte gros

Le marketing mobile rapporte gros

AppsFlyer, spécialiste de l’attribution mobile et du marketing analytique pour applications, publie aujourd’hui un rapport mondial réalisé conjointement avec Facebook, consacré à la Valeur Vie Client (LTV), indicateur des revenus générés par utilisateur moyen pendant son utilisation d’une application.

Selon le rapport, les revenus générés par le marketing ont augmenté de 80 % entre 2016 et 2018 et la LTV varie fortement en fonction du secteur (gaming, shopping, voyages). Fruit de l’analyse de 2,4 milliards de dollars de revenus générés par 3 800 applications dans le monde entier au cours du premier trimestre 2018, le rapport fournit de nombreux points de repère pour les principaux secteurs. Pourtant avec la montée en puissance du trafic payé, mesurer et agir sur la LTV peut faire la différence entre le succès ou l’échec d’une application.

Aujourd’hui, avec moins d’engagement continu, la monétisation devient difficile, les utilisateurs faisant moins d’achats, et regardant moins de publicités. Il en résulte une chute de la valeur à vie (LTV). Deux tendances parallèles se développent pour accentuer encore plus les défis de la monétisation. Tout d’abord, la découverte organique des applications ne se fait plus aussi facilement, ce qui entraine une diminution des utilisateurs organiques à grande valeur et, par conséquent, une baisse des revenus.

Ensuite, les coûts des médias sont à la hausse. Cela a un impact négatif sur la rentabilité, surtout parce que les applications ont compensé la baisse des utilisateurs organiques par davantage d’installations payées. Heureusement, le succès est à portée de main. De nombreux marketeurs surmontent les défis posés par le développement des entreprises d’applications mobiles.

La preuve : les revenus générés par le marketing ont augmenté de 80 % depuis 2016.

–          Dans le gaming, seuls comptent les rares et puissants utilisateurs payants. Selon l’étude, le joueur moyen dépense 1,70 $ sur une période de 90 jours, pendant que les utilisateurs payants – qui ne sont que 4% – 70,27 $, à savoir 40 fois de plus.

–          Pour les applications de shopping, la LTV à 90 jours s’élève à 13,88 $. La part des utilisateurs payants s’élèvent à 9,7%. Les consommateurs d’applications de shopping connaissent la marque avant d’installer son application. Les utilisateurs d’iOS dépensent 70% de plus que les Android.

–          Pour les applications de voyage, la LTV à 180 jours s’élève à 29,42 $ et la part des utilisateurs payants à 9,6%. La LTV pour les utilisateurs iOS est de 60% supérieure de celle sur Android.

A voir

Centre-ville, qui peut redynamiser le commerce des avenues…?

La réponse est simple, c'est le commerce lui-même qui peut réagir, à condition de ne pas trop attendre.