Accueil / Actualité / Le Nigéria ne supporte plus les opérateurs telco

Le Nigéria ne supporte plus les opérateurs telco

Si l’on en croit Muhammadu Buhari, le nouveau président du Nigéria, l’opérateur sud-africain MTM préfère se remplir les poches plutôt que de couper les lignes des assassins du groupe Boko Haram. Dans les faits, les autorités nigérianes ont exigé que MTM très actif au Nigéria, désactive 5,2millions de cartes SIM non-identifiées. Même s’ils profitent largement de la commodité du système, on imagine tout de même assez mal que les islamistes de Boko Haram utilisent autant de lignes. Constatant le refus de l’opérateur, la justice locale lui a infligé une amende record de 3,9 milliards de dollars. Cette affaire empoisonne les relations entre le Nigéria et l’Afrique du Sud. Le Nigéria est le premier marché de MTM. Lors d’une rencontre officielle, le président Muhammadu Buhari a expliqué à son homologue sud-africain Jacob Zuma« Vous savez que les cartes SIM anonymes sont utilisées par les terroristes. Le régulateur des télécoms a demandé à MTN, à Glo et aux autres d’identifier les numéros de portables. MTN s’est montré très lent, ce qui pénalisé les victimes de Boko Haram. » Pour l’instant, MTM semble se plier aux injonctions de la justice nigériane et vient d’acquitter un premier montant de 250 millions de dollars.

p

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.