Accueil / Actualité / Le nouvel iPhone: puissante médiatisation, prévisions de ventes et bel impact…

Le nouvel iPhone: puissante médiatisation, prévisions de ventes et bel impact…

Derrière cette image vue des milliards de fois, la méthode d’Apple pour ses lancements de produits fait une nouvelle fois recette. 

DVSM, 19 octobre 2020. L’événement est presque déjà entré dans le passé, et ses répercussions se propagent désormais à l’échelon mondial. Anecdotiquement, il rappelle que la firme à la pomme croquée ne doit probablement pas être très affectée par les effets dévastateurs que le virus inflige au monde des grands salons et aux industriels qui comptaient sur ces rendez-vous pour lancer leurs nouveautés. Apple organise depuis bien longtemps ses propres moments forts. L’image publiée ici est celle qui coiffe toute la stratégie médiatique, et à elle seule, elle évoque une évolution dans les écrans, et pour le prise de vue.

Il devrait se vendre dans le monde environ 80 millions de ces nouveaux smartphones durant l’année 2020, soit en deux mois environ, les dates de commandes et de livraisons étant échelonnées sur seulement quelques semaines. Bon nombre d’approches avaient été concrétisées sur ce potentiel par divers bureaux d’études, avec en général une hypothèse basse à environ 50 millions d’unités, et un sommet vers 90 millions. Dans cette phase initiale, le marché chinois représente un enjeu important, et par extension dans les régions d’Asie où la 5G est déjà en service.

Ces dernières estimations en date ont aussi le mérite de placer un repère dans les ambitions que peuvent nourrir les firmes engagées sur ce créneau, et sur bien d’autres segments industriels. Si certains observateurs peuvent déplorer les effets de la mondialisation, force est de constater que les niveaux de production et de diffusion se placent d’emblée à un échelon planétaire. C’est une « ère de jeu » à laquelle seuls les « gros bras » peuvent accéder. Faut-il rappeler les noms des firmes de premier plan qui n’ont peu finalement accéder qu’à des rangs intermédiaires, des rôles de seconds couteaux, pris en étau entre des leaders surdimensionnés, et le vaste segment des « me too » et autres « low-cost ».

Source DVSM

A voir

Mètres carrès: la Belgique bat la France 10 à 8…! À quand la mesure des incohérences…?

La Belgique relâche un peu son commerce aujourd'hui et montre qu'au petit jeu des distanciations....