Accueil / Actualité / Le premier oiseau connecté débarque sur nos smartphones

Le premier oiseau connecté débarque sur nos smartphones

Bon sang ne saurait mentir, nous enseigne le proverbe. La preuve est personnifiée aujourd’hui par Edwin Van Ruymbeke. Cet ingénieur aéronautique s’inscrit dans la lignée de son père et de son grand-père, inventeurs du TIM, un oiseau en plastique propulsé par un élastique qui a fait la joie de générations d’enfants. Edwin Van Ruymbeke lui vient de créer le Bionic Bird, un oiseau électronique piloté depuis un smartphone.

Baptisé ‘’ornithoptère’’ ce nouveau drone sera lancé grâce à une campagne crowdfunding qui doit démarrer le 21 octobre sur la plateforme Indiegogo axée sur les innovations technologiques. Cette campagne de financement participatif permettra le lancement de la première série. Offerte pour une contrepartie de 120 $ (90€), soit bien en dessous de son futur prix public, elle sera livrée pour les fêtes ! Et si le succès est au rendez-vous, le financement participatif permettra le développement et l’éclosion des versions suivantes avec  vol stationnaire stabilisé, Wi-Fi et caméra embarquée.

Le Bionic Bird pèse moins de 10 grammes pour une envergure de 33 cm. Il possède 2 processeurs, un moteur, un refroidisseur, une batterie et une mécanique brevetée. Ce drone a une autonomie de 8 minutes. Son œuf est en fait un chargeur nomade (rechargeable par USB), qui lui permet 10 vols de cette durée en toute autonomie. Pour créer son jouet, Edwin Van Ruymbeke s’est inspiré du vol des oiseaux. Il a mis au point et breveté un système de direction qui utilise la déformation de l’aile, et permet des manœuvres instantanées. En plein air, la portée est de 100m à la vitesse de 20km/h.

A voir

kack-3-

La deuxième édition du « Hackathon Citylab Alliance » est lancée

Après le succès de sa première édition en 2016, le « Hackathon Citylab » réunit à nouveau, les 16, 17 novembre et 8 décembre prochains