Accueil / Actualité / Le prestigieux studio d’architecture BIG abrite un nouveau campus technologique chapeauté par ESET

Le prestigieux studio d’architecture BIG abrite un nouveau campus technologique chapeauté par ESET

Bratislava, le 30 novembre 2021 – ESET, 1er éditeur Européen de solutions de sécurité, a dévoilé son projet précédemment annoncé ESET Campus, un centre d’innovation et de technologie à Bratislava en Slovaquie, la ville de son siège social. Le campus de 55 000 m2, conçu par le studio d’architecture de renommée mondiale BIG-Bjarke Ingels Group, abritera le nouveau siège de l’entreprise et deviendra un centre d’excellence, créant ainsi un robuste écosystème autours de la cybersécurité, l’IA et l’innovation pour la Slovaquie et l’Europe centrale.

Reflétant l’évolution des modes de travail d’après la pandémie, et les souhaits de ses collaborateurs, ESET Campus a pour objectif de s’adapter aux employés, aux clients et aux partenaires ainsi qu’à leurs besoins métiers. La fonction principale du campus, qui est d’être un environnement de travail accueillant, sera soutenue par toute une série d’installations et de services pour ESET et la communauté locale. Richard Marko, CEO d’ESET, a déclaré : « J’envisage le Campus ESET comme un centre créatif de solutions audacieuses de cybersécurité, afin que nous puissions tous profiter du vaste potentiel des technologies. En créant un lieu de travail inclusif, diversifié, écologique et collaboratif tourné vers l’avenir, nous répondons aux besoins de nos collaborateurs, de nos clients, de nos partenaires et de nos communautés. Nous continuerons de nous aligner étroitement sur les besoins de la société afin de soutenir la science, l’éducation et l’innovation. »

Le campus ESET sera construit sur des principes de fonctionnalité et d’écologie, grâce à une construction durable, un fonctionnement durable et une communication responsable de ses résultats. L’entreprise a déjà fait le premier pas en communiquant sur son empreinte carbone, qui a diminuée de 40 % en 2020. Palo Luka, COO d’ESET, a déclaré : « Nous pensons qu’il est crucial pour ESET de montrer l’exemple en matière d’innovation et de technologie. Nous voulons nous assurer que notre Campus ESET abrite les toutes dernières technologies ainsi que des solutions intelligentes et efficaces pour atteindre les plus hauts niveaux de durabilité. Nous visons la neutralité carbone pour le fonctionnement du campus, et nous avons l’ambition de réduire également le carbone incorporé en le construisant de la manière la plus neutre possible en carbone. Nous espérons que notre partenariat avec le cabinet d’architectes BIG nous aidera à y parvenir. »

Bjarke Ingels, partenaire fondateur de BIG, a présenté les plans finalisés aux responsables de la ville de Bratislava et au public le mercredi 26 novembre, lors d’une conférence de presse. M. Ingels a déclaré : « Le nouveau siège d’ESET matérialise le plus littéralement possible les souhaits et le défi de la part de la direction d’ESET. L’architecture n’est pas seulement écologiquement et économiquement durable, elle l’est aussi socialement : plutôt qu’une seule entité hermétique, nous avons décomposé le nouveau campus en une série de bâtiments encadrant une place centrale. Une abondance d’espaces publics, de sentiers et de pavillons à échelle humaine accueille les collaborateurs d’ESET, les étudiants universitaires et les citoyens de Bratislava pour se rassembler, échanger des connaissances et se divertir. L’architecture du campus peut s’étendre organiquement au fil du temps, mais se présente également comme une identité unique et unifiée, ouverte, intégrée et accessible à la communauté dès le premier jour. Nous sommes ravis que le nouveau siège d’ESET soit inscrit dans la transformation de la ville en un domaine public plus engageant. Nous pensons que ce nouveau siège peut véritablement devenir la graine d’un nouveau quartier d’innovation que la ville mérite. »

 

A voir

Redevance et AV public : quand tout pourrait changer, mais que de fait, rien ne changera…

La suppression désormais hautement probable de la redevance, un vrai soulagement pour bien des économies de ménages, ne change en rien pour le fond, puisque c'est toujours le contribuable qui finance.