Accueil / Actualité / Le progrès technique avance-t-il dans le sens utile de l’histoire…? Pas si sûr…!

Le progrès technique avance-t-il dans le sens utile de l’histoire…? Pas si sûr…!

Au fil des siècles, la machine, au sens large, a toujours eu pour finalité de soulager l’homme des tâches pénibles ou délicates. Les techniques numériques semblent parfois négliger cette voie, alors que les besoins restent multiples.

DVSM, 13 février 2020. Au début des années 1920 outre-Atlantique, 50-60 en Europe, l’explosion des biens d’équipement a souvent été décrite comme une évolution du standard de vie. Ce qui est exact, tout en ayant l’inconvénient d’occulter l’acquis essentiel que constituait la diminution de la pénibilité (terme à la mode) des tâches ménagères essentielles. Entre le quatuor lessiveuse + planche à laver + brosse + eau bouillante et la machine qui fait tout sur la simple pression d’un bouton, la nuance n’est pas mince. Cette prolongation domestique d’un machinisme remontant au fil des siècles a changé la vie des foyers, et encore plus  e la ménagère. Puis, est venue l’électronique, la radio, la télévision, la reproduction audio de qualité, et le numérique. Cette dernière composante en date a déporté les progrès vers d’autres objectifs liés et pilotés par les télécommunications. Toutefois, si cette orientation se traduit par un foisonnement d’innovations dont toutes ne sont pas de la première utilité, elle semble aussi avoir gelé les conquêtes les plus élémentaires, que même l’électroménager contourne dans une superbe ignorance.

 

 

Comme s’il n’y avait aucune fenêtre ou baie vitrée à nettoyer, aucun sol ne demandant pas seulement à être aspiré, mais aussi régulièrement lavé. Ces deux seuls exemples pour l’intérieur du foyer se prolongent avec le jardin. Que de « tours de reins » contractés lorsque les feuilles des arbres, forcément trempées par des rigueurs automnales (et intraitables par les médiocres souffleurs aspirateurs broyeurs) jonchant le sol, ou quand le gazon un peu long et fraîchement tondu doit être ramassé…! La vie quotidienne est remplie de ces tâches répétitives non assumées par des « biens d’équipements » à la hauteur des missions à accomplir. Plutôt que d’imaginer des réfrigérateurs révélant leur contenu sur une appli de smartphone sans qu’il soit nécessaire d’en ouvrir la porte, ne serait-il pas plus constructif d’aller vers des réalisations certes plus « terre à terre », mais séduisantes pour une population désormais moins jeune, l’arthrose en prime…?

Source DVSM

A voir

Etats Unis, des anticipations d’achats sur fond de crise et de fort risque contagieux…

Les consommateurs américains sont comme les autres, craintifs à l'égard du coronavirus....