Accueil / IT Business / Le smartphone se faufile jusque dans nos lits

Le smartphone se faufile jusque dans nos lits

On le savait déjà, mais nous en avons encore une preuve : le numérique et les outils mobiles impactent notre vie quotidienne. Ainsi, selon l’étude Connected Life 2014 conduite par l’institut TNS Sofres, un internaute français sur cinq consulte son mobile chaque matin avant même de sortir de son lit. Connected Life compare les us numériques dans cinquante pays. Nous apprenons ainsi que 47% des citoyens d’Hong Kong en font autant ! L’étude ne nous dit pas si les utilisateurs regardent l’heure ou consultent leurs mails au saut du lit, mais elle révèle que les internautes français possèdent en moyenne 4,6 appareils numériques, autrement plus que la moyenne des pays étudiés, 3,6.

Du coup, et il s’agit bien d’une révolution, les Français consacrent 3,3 heures par jour à Internet contre 2,3 heures à la télévision. Ce média est d’autant plus concurrencé par les terminaux numériques que 48% des téléspectateurs pianotent un terminal simultanément ! Egalement, 23% d’entre nous regardons des émissions de télévision sur Internet.

En France, 24% du temps connecté s’effectue sur un mobile. Ce rythme est comparable aux pays occidentaux (Allemagne 28%, Royaume-Uni 25%, etc.) Mains sensiblement moindre que les pays d’Asie du Sud-Est surtout l’Afrique (Kenya, 97%) où les consommateurs sont passés directement au smartphone sans passer par l’informatique.

Autre point notable, les Français apprécient les nouveaux objets connectés comme les bracelets ou les montres. 17% d’entre nous utilisent des services domotiques et autant vérifient les quelques indicateurs dédiés à la santé proposés par les montres ou les bracelets spéciaux.  La proportion peut sembler minime, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un marché émergent. Il faut s’attendre que l’arrivée d’applications autrement plus complètes que celles qui nous sont proposés aujourd’hui se traduise par un boom des ventes de ce type d’objets. Sans parler des lunettes.

Selon TNS Sofres, les Français apprécient ces nouvelles technologies. Ils arrivent à se les approprier jusqu’à métamorphoser leurs habitudes d’achat. L’étude souligne ainsi la percée du « showrooming » qui consiste à acheter en ligne des biens de consommation vus dans des magasins physiques. La pratique inverse, baptisée ROPO  (recherche en ligne puis achat en magasin) est également vraie, ce qui perturbe considérablement le marketing et les investissements des marques, contraintes  d’avoir plusieurs fers au feu. En attendant, le tiers des consommateurs français recherchent sur Internet des objets vus à la télévision et un 26% achètent régulièrement online.

Enfin, soulignons que les Français entretiennent un rapport ambigu avec les marques. Si 69% ne refusent pas d’entre en contact avec elles sur Internet, à peine le tiers accordent leur confiance aux informations qu’elles diffusent.

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.