Accueil / IT Business / Le Snep annonce une baisse de la musique enregistrée

Le Snep annonce une baisse de la musique enregistrée

Le marché de la musique enregistrée en France a connu sa dixième année consécutive de baisse en 2012, avec un repli de 4,4%, à 589,7 millions d’euros, a annoncé le Snep, le principal syndicat de producteurs de disques.

Les ventes physiques (CD et DVD) ont une nouvelle fois connue une mauvaise année, avec une chute de 11,9% à 363,7 millions d’euros, a indiqué le directeur général du Snep, David El Sayegh. Les ventes numériques ont en revanche bondi de 13%, à 125 millions d’euros. Elles sont désormais un véritable relais de croissance pour cette industrie et représentent 25% des ventes, contre 21% en 2011.

Question numérique, le téléchargement reste toujours le plus gros poste de revenus (50%). Il a en effet encore progressé de 11,8%, à 63 millions d’euros. Mais ce sont les revenus tirés du streaming et des abonnements qui ont enregistré la plus forte hausse, bondissant de 31,8% à 52,5 millions d’euros.

Avec la Scandinavie, la France est un des territoires où le streaming est le plus important, représentant 42% des revenus issus du numériques.

Enfin, constat alarmant, depuis 10 ans, le nombre d’albums commercialisés a reculé de 3% en 2012, revenant au niveau de 2009.

M.G

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.