Accueil / Actualité / Le son en voiture redeviendrait-il un segment intéressant, voire porteur…?

Le son en voiture redeviendrait-il un segment intéressant, voire porteur…?

La nouvelle collection de haut-parleurs et caisson que Sony dévoile montre que l’habitacle n’a pas perdu son attrait pour les industriels.

 DVSM, 10 mai 2021. Le son pour l’automobile n’a jamais perdu son attrait pour l’industrie. C’est seulement la distribution qui n’a pas su ou pas voulu persévérer sur un axe qu’elle a cru perdu, analysant mal le virage imposé par la première-monte quasi générale et ses conséquences. Certes, la donne n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était quand de nombreux véhicules étaient à équiper (ou à équiper mieux), et qui plus est, commode, car l’imbrication entre les usages numériques et la simple et bonne écoute stéréo n’était pas encore concrétisée. Rappelons qu’avec un parc en France de 37 millions de véhicules légers d’un âge moyen se situant entre 10 et 12 ans, la proportion de clients que l’on peut éventuellement motiver pour une installation remise au goût du jour reste considérable, à l’impérative condition qu’une offre soit constituée, pertinente et visible. Cette évolution n’est pourtant pas un drame pour les fabricants.

En effet, jamais une proportion aussi dominante de véhicules équipés « d’origine » n’a été atteinte. Ce qui signifie que les firmes produisant de l’électronique à embarquer servent un marché à son niveau optimal. Complexe par ses exigences techniques et tarifaires, mais finalement plus direct et malléable que des enseignes ne voyant trop souvent à travers les produits de l’industrie que des armes pour se faire la guéguerre des parts de marché.

Sony dévoile une belle gamme de transducteurs, filtres, caisson et compagnie. Une panoplie qui comporte tous les ingrédients d’une telle présentation, avec un nom de famille, des arguments techniques et des positionnements bien dans l’esprit de la marque. La nouvelle gamme s’appelle Mobile ES et se compose des haut-parleurs composants 2 voies XS-162ES 16 cm, des haut-parleurs coaxiaux bidirectionnels XS-160ES 16 cm, des haut-parleurs coaxiaux bidirectionnels XS-690ES 16×24 cm, des haut-parleurs coaxiaux bidirectionnels XS-680ES 16×20 cm et du caisson de basses XS-W104ES de 25 cm. Des produits sous étiquettes allant de 200 à 350 euros environ, disponibles dès le mois de juin dans toute l’Europe.

Source DVSM

A voir

Les femmes dans le numérique

À l’heure où le secteur du numérique ne cesse d’évoluer et de s’adapter aux mutations économiques....