Accueil / Actualité / Le verdict est impitoyable : les marques communiquent mal

Le verdict est impitoyable : les marques communiquent mal

Wide, filiale de Micropole et OpinionWay ont questionné la relation des Français aux marques.

Premier constat, non seulement le mail n’est pas mort, mais il reste et de loin le canal le plus utilisé par les Français (78%) pour communiquer avec les marques, devant les appels téléphoniques (66%) et les formulaires de contact sur leur site internet (66%).

Deuxième constat, les Français sont perturbés par la multiplication des nouveaux canaux d’interactions numériques. 12% des Français se sentent carrément perdus face à ces nouveaux outils et déclarent ne plus savoir quel moyen utiliser pour contacter efficacement une marque. A peine 8% des Français ont le sentiment que les marques connaissent mieux leurs besoins. Cela se ressent notamment dans les offres personnalisées que 65% des Français ont reçues déjà au moins une fois. Ils sont d’ailleurs 26% à y voir une atteinte à leur vie privée et à ne plus souhaiter transmettre leurs données personnelles aux marques. Mais ça n’est pas le pire.

D’une façon générale, les Français ont le sentiment que les marques leur envoient trop d’informations qui ne les intéressent pas (86%), prennent la parole pour ne rien dire (79%) et même de s’adressent à eux trop souvent (75%).

De manière plus positive, l’étude Micropole révèle que 19% des consommateurs suivent une marque sur les réseaux sociaux et notamment des marques de vêtements (37%) suivis des médias (34%) et des distributeurs présents uniquement sur Internet. Il s’agit de découvrir de nouveaux produits de la marque (39%), avoir accès en temps réel à ses actualités (33%) et avoir accès à des réductions (32%).  A noter aussi que 23% des interviewés pratiquent le ‘’clic & collect’’. Et puis, 53% des Français ont déjà procédé à un achat après avoir consulté le contenu en ligne.

 

 

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...