Accueil / Actualité / L’enceintes intelligentes : beaucoup de mouvements…

L’enceintes intelligentes : beaucoup de mouvements…

Apple temporise, les concurrents fourbissent leurs armes…

Il se pourrait que l’enceinte dite « smart », soit un équipement à l’avenir radieux. Et déjà, un début de marché a commencé à se concrétiser, avec le produit d’Amazon, qui s’octroie environ 7 ventes sur 10 dans ce créneau naissant, Google en accaparant 2 sur 10. Des données à prendre avec précaution, car rien d’officiel ne vient confirmer les estimations d’analystes qui « font au mieux ».

On attendait Apple pour le mois de décembre, mais la firme à la pomme croquée vient d’annoncer qu’elle ne serait pas à l’heure, ayant pris du retard dans son enchaînement de développement et de production. Son HomePod n’arrivera sur le marché qu’au début de 2018, et encore, sur un nombre limité de pays. L’Hexagone ne figurerait pas dans le peloton des territoires servis initialement.

En tout, environ 30 millions de ces enceintes connectées intelligentes auraient déjà été diffusées sur la planète, ce qui excite de nombreux compétiteurs, avec de la surenchère dans les fonctions qui pourraient être adjointes à l’appareil. Présenté (avant l’été) par Tim Cook, patron d’Apple, notamment comme le futur de la musique à la maison, la seule présence à bord de Siri indique que cette destination musicale annoncée n’est qu’un petit élément dans une panoplie qui n’est pas loin, comme nous l’avions estimé voici plusieurs mois (et nous persistons), de ressembler à un début de robot domestique.

Pour faire de la surveillance, certains fabricants asiatiques songent à doter l’objet d’une caméra à 360°, alors que des micro, ou plutôt « pico » projecteurs sont aussi dans l’effervescence. Certains y voient des diffusions de contenus vidéo, d’autres de la visio-conférence ou du « FaceTime », pour rester dans les terminologies appleiennes. De la traduction simultanée entre langues étrangères est aussi dans le tourbillon des projets.

A force d’en ajouter, le risque est de rendre flou la définition de l’équipement. Pour l’heure, cet univers s’active comme une véritable ruche, et fin 2018, il n’est pas déraisonnable de tabler sur un probable statut de « produit de l’année » pour ces enceintes de moins en moins futuristes.

Source DVSM

GO-E--

A voir

kiwa-6-

Kiwatch veut banaliser la vidéosurveillance

Cette levée de fonds de trois millions d’euros effectuée auprès d’Entrepreneur Venture...