Accueil / Actualité / Les acteurs du retail misent sur le cloud hybride pour répondre aux enjeux de l’expérience client omnicanal

Les acteurs du retail misent sur le cloud hybride pour répondre aux enjeux de l’expérience client omnicanal

Le Nutanix Enterprise Cloud Index 2019 révèle que les retailers comptent sur le cloud hybride pour gagner en flexibilité et adapter rapidement leur stratégie IT aux nouvelles habitudes de consommation. 

New York, NY – Le 14 janvier 2019 – Nutanix, un leader du cloud computing d’entreprise présente aujourd’hui les résultats de la deuxième édition de son index dédié au Cloud d’Entreprise pour le secteur du retail en matière d’adoption des clouds privés, publics et hybrides. D’après le rapport, les spécialistes du retail considèrent qu’une expérience client multicanale ludique et ininterrompue est devenue un passage obligé pour gagner et conserver des clients. Or, l’usage d’infrastructures cloud est aujourd’hui la clé pour y parvenir, selon ces même retailer. En parallèle, ces mêmes acteurs se sont rendus compte des coûts élevés que représentait un usage à long terme du cloud public. Le rapport a révélé que la grande majorité des détaillants (87,5 %) ont identifié le cloud hybride comme le modèle de déploiement informatique idéal. Le rapport a également montré que de nombreux retailers (72 %) prévoient de migrer certaines applications du cloud public vers des infrastructures on premise. Voici d’autres conclusions de l’Enterprise Cloud Index 2019 :

Les retailers se concentrent surtout sur l’agilité : Contrairement à l’ensemble du secteur informatique, où le coût est le principal facteur, les détaillants ont classé la capacité à accélérer les déploiements informatiques (54,3 %) comme le facteur principal pour choisir le meilleur environnement de cloud computing pour chaque application. Afin de s’adapter rapidement aux tendances des clients à l’ère de la vente multicanal sur de nombreuses plateformes, les détaillants sont en tête du peloton pour ce qui est de maximiser la flexibilité de l’infrastructure informatique.

La sécurité est une priorité : Les données de l’Enterprise Cloud Index de Nutanix montrent que la sécurité façonne fortement les plans de déploiement du cloud dans le retail. Près des deux tiers des répondants (63,6 %) ont déclaré que la sécurité a une influence significative sur leurs futurs déploiements de cloud, le cloud hybride étant spécifiquement identifié comme le plus sécurisé (32 %). Alors que les réglementations en matière de confidentialité des données continuent de se renforcer et de s’étendre, les détaillants sont aux premiers rangs de la recherche de moyens pour gérer efficacement et en toute sécurité les données des clients. Les modèles d’exploitation du cloud hybride offrent la sécurité et la flexibilité dont les détaillants ont besoin pour rester en avance sur les évolutions des réglementations.

Les détaillants sont les leaders en matière d’applications numériques et de déploiements IoT : Innovant en permanence pour répondre aux demandes des clients, les détaillants dépassent les moyennes dans l’usage du cloud public pour exécuter des applications numériques et des applications (IoT). Le secteur du retail à, en moyenne, plus recours au cloud public pour héberger ses applications commerciales que les autres secteurs. 11 % des retailers ont recours à plusieurs cloud publics et tandis que 19 % s’appuient sur un seul fournisseur.

« Pour rester pertinent auprès de leurs clients d’aujourd’hui, les acteurs du retail doivent disposer d’une infrastructure cloud capable de supporter des expériences de vente omnicanal », a déclaré Greg Smith, VP of Product Marketing chez Nutanix. « Les retailers utilisent les données pour connecter le e-commerce et l’expérience d’achat en magasin. La seule façon pour eux de le faire avec précision et efficacité est d’utiliser une technologie flexible et évolutive. Le cloud hybride offre la portabilité et le contrôle nécessaire pour faire entrer les retailers dans la nouvelle ère de l’expérience client ».

D’après un récent rapport du Cabinet d’études IDC daté du 6 août 2019, les dépenses mondiales en matière de technologies dédiées à l’expérience client atteindront 641 milliards de dollars en 2022, ce qui démontre que cette dernière est au premier plan de la stratégie des chefs d’entreprise du secteur.

La base de répondants de 2019 à l’Enterprise Cloud Index couvrait de multiples industries, tailles d’entreprises et les régions géographiques suivantes : les Amériques, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA) et la région Asie-Pacifique (APJ).

Pour en savoir plus sur le rapport du « Nutanix Enterprise Cloud Index 2019 ».

IA, In Memory, Semi-conducteurs, Informatique Quantique : Les prédictions d’Alibaba DAMO Academy pour 2020

Alibaba DAMO Academy, le programme de recherche mondiale du Groupe Alibaba, dévoile ses prévisions sur les principales tendances de l’industrie technologique en 2020.

De l’émergence de l’intelligence cognitive, de l’informatique in memory, de l’informatique quantique tolérante aux pannes, aux nouveaux semi-conducteurs, en passant par une  collaboration des machines à grande échelle, des avancées et des percées technologiques majeures vont émergées et avoir un impact important en 2020. « Nous sommes dans une ère de développement technologique rapide. Des technologies telles que le cloud computing, l’intelligence artificielle, la blockchains et la data intelligence devraient accélérer le rythme de l’économie numérique », a déclaré Jeff Zhang, directeur de l’Alibaba DAMO Academy et président d’Alibaba Cloud Intelligence. « En plus d’explorer l’inconnu par la recherche scientifique et technologique, nous travaillons également avec les acteurs de l’industrie pour favoriser les applications de l’innovation dans différents secteurs, rendant ainsi les technologies plus accessibles aux entreprises et à la société en général ».
Voici les 5 tendances clés auxquelles l’industrie des technologies doit s’attendre pour 2020 d’après l’Alibaba DAMO Academy :

1. L’intelligence artificielle évolue d’une intelligence perceptive à une intelligence cognitive

L’intelligence artificielle a atteint ou dépassé les humains dans les domaines de l’intelligence perceptuelle comme la transformation de la parole en texte, le traitement du langage naturel, la compréhension vidéo, etc. ; mais dans le domaine de l’intelligence cognitive qui nécessite des connaissances externes, un raisonnement logique ou une migration de domaine, elle en est encore à ses débuts. L’intelligence cognitive s’inspirera de la psychologie cognitive, de la science du cerveau et de l’histoire sociale de l’humanité, combinée à des techniques telles que les graphiques de connaissances interdomaines, l’inférence de causalité et l’apprentissage continu pour établir des mécanismes efficaces d’acquisition et d’expression des connaissances.

2. L’informatique in memory s’attaque aux défis du « mur de la mémoire » dans l’IA

Dans l’architecture Von Neumann, architecture informatique la plus répandue aujourd’hui, la mémoire et le processeur sont séparés et le calcul et nécessitent un déplacement des données dans les deux sens. Avec le développement rapide des algorithmes d’IA, les data scientistes sont arrivés à un point où le matériel devient le goulot d’étranglement dans l’exploitation d’algorithmes plus avancés. Dans l’architecture PIM (Processing-in-Memory), la mémoire et le processeur sont fusionnés et les calculs sont effectués là où les données sont stockées, avec un minimum de mouvement. Ainsi, le parallélisme des calculs et l’efficacité énergétique peuvent être considérablement améliorés.

3. De nouveaux matériaux vont révolutionner les semi-conducteurs

Sous la pression à la fois de la loi de Moore et de la demande explosive de puissance en calcul et en stockage, les processeurs classiques à base de silicium ont du mal à tenir la cadence. Jusqu’à présent, les principaux fabricants de semi-conducteurs n’ont toujours pas de réponse claire et d’option pour des puces au-delà de 3 nm. De nouveaux matériaux permettront de fabriquer des dispositifs de logique, de stockage et d’interconnexion basée sur des mécanismes physiques innovants, ce qui favorisera l’innovation continue dans l’industrie des semi-conducteurs. Par exemple, les isolateurs topologiques ou les matériaux supraconducteurs bidimensionnels, qui peuvent assurer un transport sans perte d’électrons et de spin peuvent devenir la base de nouveaux dispositifs de logique et d’interconnexion de haute performance. De nouveaux matériaux magnétiques et de commutation résistifs peuvent en outre permettre de mettre au point des mémoires magnétiques de haute performance telles que les SOT-MRAM et les mémoires résistives.

4. Une période critique pour l’informatique quantique à grande échelle

En 2019, la course à la « suprématie quantique » a rallumé l’intérêt pour l’informatique quantique. La démonstration faite, qui reposait sur des circuits supraconducteurs a renforcé la confiance générale dans l’informatique quantique supraconductrice et rassure sur la possibilité de réaliser un ordinateur quantique de grande taille. En 2020, le domaine de l’informatique quantique recevra ainsi des investissements croissants, qui s’accompagneront d’une concurrence accrue entre ses différents acteurs d’une accélération de l’industrialisation et de la formation progressive d’un écosystème. Dans les années à venir, les prochains jalons seront la réalisation de calculs quantiques tolérants aux pannes et la démonstration de l’utilité de l’informatique quantique pour la résolution de problèmes du monde réel, de grands défis compte tenu des connaissances actuelles.

5. Une collaboration à grande échelle entre les machines devient possible

Les intelligences simples ne peuvent pas répondre aux enjeux de perception et de décision en temps réel liée aux déploiements de smart devices à grande échelle. Le développement de la technologie de détection collaborative de l’IoT associé à celui de la 5G permettra d’instaurer la collaboration entre de multiples systèmes les machines coopéreront ainsi entre elles et se feront concurrence pour accomplir les tâches cibles. L’intelligence de groupe créée par la coopération de multiples dispositifs intelligents amplifiera ainsi encore la valeur des systèmes pour aboutir à des applications majeures. La répartition intelligente des feux de circulation à grande échelle permettra un ajustement dynamique et en temps réel du trafic, tandis que la collaboration des drones (UAV) facilitera encore la livraison sur les derniers kilomètres.

A voir

EN REPONSE A LA NOUVELLE MENACE CYBER, LCL LANCE UNE NOUVELLE DEMARCHE POUR AIDER LES ENTREPRISES A Y FAIRE FACE

Selon un rapport rédigé par le Boston Consulting Group (BCG) en juin 2019 avec le Medef, plus d'un tiers des PME françaises ne jugent pas la transformation numérique assez urgente pour la lancer cette année.