Accueil / IT Business / Les dirigeants du CAC 40 ne connaissent pas la crise

Les dirigeants du CAC 40 ne connaissent pas la crise

Ce n’est vraiment pas la crise pour les grands patrons… à en croire en tout cas le cabinet Proxinvest. En effet, la rémunération des grands patrons du CAC 40, qui s’était déjà envolée en 2010, a continué à progresser légèrement en 2011, se maintenant à un niveau élevé par rapport aux autres pays européens.

Leurs revenus ont en effet encore augmenté de 4% en 2011, à 4,2 millions d’euros en moyenne. Ce chiffre, regroupe notamment le salaire fixe, les bonus, les actions gratuites, les options ou encore les indemnités de départ versées au dirigeant. Chiffre, qui représente près de dix fois le plafond imposé par le gouvernement à la rémunération des dirigeants des entreprises publiques.

La rémunération moyenne d’un patron du CAC 40 reste toutefois loin de son niveau d’avant crise. La moyenne observée était en effet de 5,7 millions en 2006 et de 4,7 millions en 2007. Pourtant, ces rémunérations « type », ne concernent pas tout le monde.
Ainsi,  le patron de Publicis a été l’année dernière le mieux payé avec quelques 19,6 millions d’euros, grâce notamment au versement anticipé de plusieurs bonus, dont un de 16,2 millions d’euros perçu au printemps. Il est suivi par Carlos Ghosn  de Renault, avec 13,3 millions d’euros, Bernard Charlès chez Dassault Systèmes et 10,9 millions, le patron de LVMH Bernard Arnault et ses 10,8 millions d’euros et Jean-Paul Agon de la maison L’Oréal, avec 7,7 millions…

M.G

A voir

az-1-

Un nouvel assistant juridique vole au secours des avocats

Deux éditeurs spécialisés des solutions informatiques pour les professions juridiques, s’associent...