Accueil / Actualité / Les drones volent au secours des soldats du feu

Les drones volent au secours des soldats du feu

Le Grand Prix du Sénat au concours Lépine International Paris 2018 a été attribué au « Drone Pompier », projet porté par la société Air Marine. Les jurés ont fait confiance à AIR MARINE, l’un des leaders sur le marché de la surveillance aérienne de réseaux par avions et par drones civils, pour porter leur projet « DRONE POMPIER, tracker reprise de feu ».

La genèse du projet résulte de la grande difficulté rencontrée par les pompiers dans la lutte contre les incendies de forêt : la reprise d’un foyer. Les inventeurs du « DRONE POMPIER » ont alors cherché à y apporter une solution aérienne par drone en se focalisant sur la surveillance, généralement assurée par un détachement de sapeur-pompier, ou par la mise en place de rondes. Le drone renforce considérablement le dispositif de sécurité. Il constitue un moyen plus rapide et plus efficace de détection de source de chaleur ou de fumerolle pour intervenir au bon endroit et éteindre la source avant la reprise de feu. Le drone permet aussi d’accéder à des zones très compliquées, voir inaccessibles pour les pompiers.

  Le « DRONE POMPIER » est équipé d’une nacelle de transport et de largage des moyens d’extinctions, et de deux caméras : une caméra vidéo pour le contrôle et le pilotage du drone et une caméra thermique pour localiser les zones potentielles de reprise d’incendie. Les coordonnées GPS de ces zones sont transmises aux équipes au sol pour intervenir en cas de risque imminent de reprise de feu. Le drone embarque aussi deux types de boules extinctrices, les boules « Elide-Fire » constituées de phosphate de mono ammonium et des boules à eau, en fonction de la nature de l’intervention.

Pour valider leur projet, les inventeurs ont organisé une présentation du « DRONE POMPIER »au Congrès National des Sapeurs-Pompiers de France qui s’est tenue du 11 au 14 octobre à Ajaccio.

A voir

L’Europe sans frontières a désormais le vent des datas en poupe

Les mesquineries juteuses de la téléphonie voyageuse ont pris fin. Et les effets positifs sont sans appel...