Accueil / Actualité / Les Gafa, voici comment enfin le véritable secret de leur énorme succès !

Les Gafa, voici comment enfin le véritable secret de leur énorme succès !

Méthodes, audace, optimisations fiscales, inventivité omniprésente, talent hors normes de leurs créateurs et managers… Il y a un peu de tout cela. Mais aussi et surtout un autre ingrédient…

 DVSM, février 2019 – Comment certains groupes ont-ils réussi à se hisser aux sommets des courants d’affaires à l’échelon planétaire…? Toutes les explications fusent de toutes parts depuis des années. Les analystes redoublent d’arguments pour expliquer le phénomène. Certains ne font même pas l’économie d’explications d’assez mauvaise foi, comme par exemple le fait que ces nouveaux devenus géants ne payent pas (comprenez « pas assez ») d’impôts (re-comprenez « chez nous »), enfin pas partout, et pas autant qu’espéré, les soirs de déprime.

Tordons accessoirement le cou à quelques idées presque fausses. Comme par exemple la vitesse à laquelle ces entreprises ont grandi. Apple a été créée il y a plus de 40 ans, Google il y a 20 ans, Amazon est en bourse (Nasdaq) depuis 22 ans… Facebook, qui fait figure de cadette, a pris naissance sous en 2004, soit tout de même 15 ans d’âge départ arrêté. Voilà des « jeunes » qui vont doucement être qualifiables de « toujours jeunes ». Remarquons que, en toute bonne logique, l’expression « GAFAM », où le M symbolisait Microsoft est moins utilisée. Non seulement il s’agit en effet une déjà ancienne mais surtout, elle n’est plus (depuis le repli puis retrait de son fondateur Bill Gates) au nombre de ces firmes qui réussissent tout comme par un prodigieux miracle. Ses contre-performances dans le domaine des télécoms en sont une illustration.

Autre idée fausse, le domaine exclusivement dit de l’économie numérique serait le seul à propulser des jeunes pousses à des firmaments mondiaux. Songeons à ce qu’était Airbus* quand, il y a 42 ans, étaient fondée Apple… Même vision rétro à propos de quelques mastodontes industriels asiatiques nés bien après les Sony, Panasonic et autres vedettes d’un Japon redevenu plus sage. On ne va pas toutes les citer, nos écrans n’y suffiraient pas.

Toutefois, un colossal point commun réunit ces GAFA à la réussite spectaculaire. Elles s’appuient sur une population anglophone, qui constitue la plus grande cible mondiale n’éprouvant aucune difficulté de compréhension face à ce qu’elles leur proposent. Pas loin de 450 millions d’individus ayant pour langue natale l’anglais, avec les US (325 millions), les 36 millions de Canadiens (la plupart des 8,4 millions d’habitants du Québec en ont une bonne –et indispensable- maîtrise), 66 millions d’âmes au Royaume Uni, et 24 millions d’Australiens, tout cela fait beaucoup de monde. En France, les professionnels de la distribution n’ont aucun mal à percevoir que depuis des années, l’une des principales difficultés qui a ralenti l’accès à bien des usages en ligne réside dans cette barrière linguistique. Un défi bien plus difficile à relever pour des firmes françaises, allemandes, italiennes etc…

Un récif nommé Chine apparaît toutefois sur la route de ces GAFA est dans ce sens assez révélateur. Armé de ses 1,4 milliard de citoyens, l’Empire du Milieu prend à son tour des allures de géant naturel par le langage, sans pour autant avoir à multiplier ses aventures internationales (qui malgré tout prolifèrent), car sa consommation intérieure lui apporte des dimensions largement suffisantes pour se hisser aux plus hauts niveaux planétaires de production et d’économies d’échelles, que ce soit à travers certains secteurs industriels, les trains à grande vitesse ou la stature déjà monumentale d’Alibaba, seul réel compétiteur d’Amazon. Dès qu’il s’agit d’intégrer de la communication entre individus, la loi du nombre constitue un facteur essentiel de développement.

* Airbus qui a « performé » bien avant que l’Union européenne y soit pour quelque chose

Source DVSM

A voir

Drones et transmission de pensée, pure réalité ou adroite illusion…?

Nouvelle authentique ou petite farce d'étudiants…?