Accueil / Actualité / Les géants du Net veulent contrer les faux clics

Les géants du Net veulent contrer les faux clics

Les grandes marques de l’Internet comme Facebook et Google ont décidé d’unir leurs efforts pour contrer les faux clics qui modifient les estimations de trafic et faussent le marché publicitaire. Sans vouloir jouer les mauvaises langues, on se demande juste pourquoi cette révolte ne survient qu’aujourd’hui. Depuis le début de la publicité sur Internet, de nombreux sites rémunèrent des ‘’clickeurs’’ pour améliorer fictivement les scores et mentir sur leur audience réelle. Des petits malins avaient installé dans certaines zones exotiques comme Madagascar de véritables usines à cliquer. Bien entendu, les technologies ont pris le pas sur l’artisanat et aujourd’hui les clics sont générés par des ordinateurs en réseaux, des botnets.

Google a d’ailleurs désigné deux réseaux UrlSpirit et Hitleap capables de générer plus de 500 millions de clics par mois, avec des durées variables et programmables ! Du coup, Google, Facebook et consorts peuvent se sentir menacer dans leur existence même. Pourquoi acheter des mots clés, ou souscrire des bandeaux ruineux alors que l’audience promise est tout simplement inexistante ? Les leaders du Net ont donc décidé de lancer un programme chapeauté par l’International Advertising Bureau. Il s’agit de lister les réseaux de bots afin de les neutraliser.

---

Google affirme que les outils nécessaires sont prêts et peuvent traquer les botnets jusque dans les clouds. Le problème est qu’en voulant bloquer ces intrusions, les programmes risquent d’interdire à des utilisateurs de bonne foi d’accéder aux services promis par la publicité. Les programmes d’installation et de validation des publicités exploités par les régies publicitaires risquent également d’être bloqués. Cependant Google, affirme pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie.

A voir

bori-2-

Elon Musk s’intéresse au métropolitain

Le patron de Tesla n’a pas fini de vouloir révolutionner les transports...