Accueil / Actualité / Les GPS en accusation..! Un trop grand chapeau pour des instruments pourtant si utiles…!

Les GPS en accusation..! Un trop grand chapeau pour des instruments pourtant si utiles…!

Des riverains sont de plus en plus agacés, parce que les GPS indiquent des contournements d’embouteillages qui font défiler devant leurs portes une circulation excessive.

 DVSM, 11 décembre 2019. C’est la version routière du thermomètre accusé de provoquer la fièvre. Il fallait des circonstances inhabituelles pour qu’un mal chronique prenne un tour aigu. Les encombrements géants provoqués par la grève des transports publics viennent de jouer ce rôle. En réalité, cela fait désormais des années que des systèmes GPS combinés à des assistants de conduite trouvent des voies secondaires pour éviter des blocages, notamment sur des parcours domicile-travail qu’empruntent de nombreux automobilistes. Ce faisant, ces instruments, en s’appuyant sur l’analyse en temps réel de la circulation, irriguent de flux de véhicules des quartiers que leurs occupants espéraient tranquilles. Ce en quoi, fondamentalement, il n’ont pas tout à fait raison. Comme le dit la formule bien connue, « la rue est à tout le monde », pas seulement pour y dormir d’un sommeil paisible, mais aussi pour y circuler.

Toutefois, le symptôme par lequel les GPS risquent leur réputation provient avant tout d’une insuffisance chronique des infrastructures routières qui coûte chaque jour des millions d’euros en heures perdues, en stress, et même en accidents. L’un des exemples les plus criants est cette « Francilienne », voie supposée rapide qui contourne la plus grande agglomération d’Europe*, pauvre trajet à seulement deux voies sur une proportion considérable de son tracé. On y retrouve la circulation locale quotidienne, les échanges entre les points cardinaux de l’Ile-de-France, et des quantités de poids lourds réalisant des liaisons internationales (genre Hollande-Espagne et bien d’autres).

Beaucoup d’autres lieux dans l’Hexagone souffrent de sous-équipements et de perturbations du même tonneau devenant des nuisances pour tous. La rocade de Bordeaux, le périphérique nantais (et son incontournable pont de Cheviré…, impossible de les citer tous) sont autant de démonstrations d’une coupable imprévision des responsables politiques et administratifs, qui n’ont pourtant pas ménagé leurs efforts pour investir par ailleurs dans des réalisations aussi grandiloquentes que contestables. Et le GPS, dans tout cela…? Coupable de tenter de trouver des moyens (pas toujours efficaces) d’atténuer les dommages liés à ce bilan pitoyable…?

* Avec près de 13 millions d’habitants (soit 20% de la population française), la région parisienne devance Londres d’une courte tête, et se place loin devant toutes les autres métropoles européennes.

Source DVSM

A voir

Relance post-virus: Couacs…! Il en coûte… énormément..! Il est déjà plus que tard…!

Le temps passe, la saison estivale est là, et l'Hexagone est peut-être à deux doigts de son ultime bévue dans la gestion de la crise du virus, versant économique.