Accueil / Actualité / Les Parlementaire s’intéressent de près à la chose scientifique

Les Parlementaire s’intéressent de près à la chose scientifique

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, présidé parle sénateur Gérard Longuet et Cédric Villani, député de l’Essonnea examiné et adopté ses trois premières notes courtes. Il s’agit de synthèses en quatre pages de la réflexion parlementaire sur des sujets à caractère technologiques ou scientifiques. Cette innovation tranche sur la pratique traditionnelle des rapports parlementaires qui demandent souvent une année pour être produite.

Ces notes courtes, présentées dans un format facile à lire, sont une initiative de Cédric Villani voulait proposer des travaux synthétiques permettant une plus large diffusion. Elles se sont appuyées sur la consultation de membres du Conseil scientifique de l’Office, de chercheurs spécialistes, d’entreprises actives dans le champ concerné, des Académies scientifiques et des services scientifiques des ambassades de France pour des comparaisons internationales.Les trois premières notes de l’Office, portent sur :

–              les objets connectés (rapporteur : Didier Baichère, député) ;

–              l’impression 3D (rapporteur : Huguette Tiegna, députée) ;

–              le stockage du carbone dans les sols (rapporteur : Roland Courteau, sénateur).

Les prochaines notes à paraître porteront sur la blockchain, les technologies quantiques, la rénovation énergétique des bâtiments et les zones humides.Ces notes sont accessibles sur les pages internet de l’OPECST sur les sites de l’Assemblée nationale et du Sénat.

 

 

A voir

Taster trouve les moyens de ses ambitions

Taster crée et déploie des concepts de restauration dédiés à la livraison en s'appuyant sur des plateformes comme Deliveroo ou UberEATS.