Accueil / Actualité / Les smartphones accusent aussi un net repli sur le marché chinois…

Les smartphones accusent aussi un net repli sur le marché chinois…

Quand c’est bouché, c’est bouché…! Après des érosions légères, faut-il redouter des dégringolades nettement plus vertigineuses…

DVSM, 28 mai 2019. Doper les ventes par le haut ne suffira plus. Le smartphone se retrouve  face à une situation particulièrement simple et limpide, la saturation. L’industrie avait pris pour habitude de se consoler des récentes tendances à la stagnation dans les pays occidentaux en exploitant les ressources des marchés en voie de développement. Lesquels voient à leur tour leurs taux de possession s’élever. Selon les derniers pointages issus d’Asie, le smartphone vient de voir ses ventes dévisser de plus de 30% au premier trimestre 2019 sur le marché chinois. Sur une année glissante, ce repli frôle les 17%. Il faut noter que ces chiffres paraissent nettement plus préoccupants que ceux de quelques cabinets d’analyse occidentaux, comme Gartner, lequel n’évalue le repli chinois du premier trimestre qu’à 3,2%, mais le confirme, tout en indiquant une régression de plus de 15% aux USA pour les mêmes 3 mois*.

Inutile de s’émouvoir à propos d’une telle tendance. Depuis son lancement initial, le téléphone ordinateur, désormais possédé par bien plus qu’un individu sur deux au niveau planétaire, aura connu près de 12 années de succès phénoménal. Il ne va pas disparaître, mais entrer dans le long fleuve tranquille des marchés de renouvellement. Même les modèles extrêmes, chers et ultra-performants, risquent de se heurter à un comportement classique chez les utilisateurs, consistant à trouver ce qui est déjà acquis comme très opérationnel et largement suffisant, assez pour prendre son temps avant de s’en doter. L’heure est venue de songer à de véritables relais de croissance.

* Différences liées au comptage des ventes aux utilisateurs (Gartner) et celles de l’industrie aux circuits de diffusion (sources asiatiques), qui anticipent l’évolution probable du marché au niveau des consommateurs.

Source DVSM

A voir

La haute-fidélité pourrait et devrait bien mieux faire…

L'écoute de la musique sur du matériel performant n'a jamais été davantage que très minoritaire. Une tradition regrettable mais pas inéluctable.