Accueil / Actualité / Les tablettes tirent une tête d’enterrement

Les tablettes tirent une tête d’enterrement

Selon l’institut IDC le marché des tablettes tactiles va carrément mal. IDC anticipait une baisse de de 8% du marché pour en 2015 avec 212 millions de tablettes livrées dans le monde a refait ses calculs. La baisse sera finalement de 10,1% à 206,8 millions de tablettes. Selon l’analyste, les tablettes ‘’traditionnelles’’ ont littéralement plongé de 21% environ pour le seul dernier trimestre 2015. Sur les régions Amérique du Nord, Europe de l’Ouest et Asie/Pacifique, IDC affirme que « les opportunités de croissance se font moindres. Le marché est bien saturé et les consommateurs ne trouvent pas de raison de changer leurs tablettes, conservées ainsi quatre ans ou plus.’’Pour 2016, IDC annonce une nouvelle baisse des ventes de 5,9% à 195 millions d’unités. Il faut s’attendre à la disparition de plusieurs acteurs.

idc

Le salut pourrait venir des machines hybrides, ou 2-en-1 dotées d’un écran détachable. Pour l’instant ces matériels rencontrent un certain engouement, mais leurs prix et certains inconvénients comme leur poids les confinent dans une niche. Au total, 8,1 millions de ces machines ont été venues dans le monde. Auxquelles, il faut ajouter 8,5 millions de tablettes dotées de claviers comme la Surface de Microsoft. Selon IDC, les ventes de tels matériels pourront totaliser le tiers du marché des tablettes en 2020.En termes de marques, Apple conclut l’année avec 24,5% du marché, devant Samsung (13,7%), Lenovo (4,8%). IDC considère comme une tablette la liseuse d’Amazon qui finit l’année en trombe avec 8% du marché grâce au succès d’un nouveau modèle commercialisé 50 dollars. De quoi perturber le marché, sans pour autant faire de profits. Pour conclure, le marché français n’échappe pas non plus à la récession avec 5,16 millions de tablettes vendues l’an dernier contre 6,2 millions en 2014.

tab

 

 

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.