Accueil / Actualité / L’Europe remporte la palme de la cybercriminalité

L’Europe remporte la palme de la cybercriminalité

 Si l’on en croit le ThreatMetrix Cybercrime Report du premier trimestre, l’Europe compte la moitié de cybers attaques en plus que dans le reste du globe.

Pour la première fois, le Vieux Continent dépasse les Etats-Unis. Le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont devenus les nouveaux centres névralgiques du cybercrime avec une très forte croissance des circuits frauduleux sur leur territoire. Au Royaume-Uni seulement, le réseau ThreatMetrix a détecté et stoppé 17 millions d’attaques en trois mois, en hausse de 30% par rapport au même trimestre l’année dernière. Les Pays-Bass’approprient le record de croissance de ces attaques.

La France affiche le taux de rejet de transactions bancaires le plus élevé d’Europe (12,2%) et possède avec l’Allemagne un taux d’activité frauduleuse qui dépasse les transactions légitimes de 40%.Au cours du premier trimestre 2017, des niveaux d’attaques sans précédent ont été enregistrés à l’échelle globale : 130 millions d’attaques détectées et neutralisées soit 35% de plus que l’année précédente, et plus de 200 millions d’attaques menées par des programmes automatisés ou « bots ». “L’accroissement de l’e-Commerce transfrontalier, l’incertitude économique et l’actualité politique en France ont permis aux cybercriminels de tirer profit de la modification de comportements des internautes et de celui des entreprises.

Avec le nouveau contexte réglementaire européen, notamment la prochaine loi sur la protection des données personnelles GDPR, ainsi que la nouvelle directive sur les services de paiement PSD2, les entreprises devront mettre en œuvre des solutions d’authentification des identités numériques et de prévention de la cybercriminalité, qui soient 100% sûres, mais également respectueuses de l’expérience client. Il est question ici de leur survie commerciale ” a déclaré Pascal Podvin, Senior Vice-Président de ThreatMetrix. De manière pessimiste, le rapport constate que ‘’les attaques continuent d’évoluer plus rapidement que les outils et les techniques utilisées pour les détecter.’’

Outre l’Europe, les cyberattaques mutent et migrent aussi vers les nouvelles économies émergentes telles que l’Azerbaïdjan, le Bangladesh, la Croatie, Cuba, l’Equateur, la Géorgie, le Guatemala, Israël, le Kenya, le Maroc, le Pérou et Porto Rico, démontrant que le cybercrime devient plus global et interconnecté.

 

ThreatM-1-

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.