Accueil / Actualité / L’Europe sans frontières a désormais le vent des datas en poupe

L’Europe sans frontières a désormais le vent des datas en poupe

Les mesquineries juteuses de la téléphonie voyageuse ont pris fin. Et les effets positifs sont sans appel…

 DVSM,  décembre 2018. Finie l’époque des factures amèrement salées lors d’une balade hors territoire. Après s’être fait sérieusement tirer les oreilles, les opérateurs en sont arrivés, sous la contrainte, à abandonner des pratiques peu élégantes envers leurs clientèles. Il n’y a pas si longtemps, un utilisateur tourquenois utilisant son mobile à Mouscron, cité belge limitrophe située à un petit kilomètre maxi de son Tourcoing préféré, risquait de voir sa note partir dans un grave aigu s’il n’avait pas pris la précaution de déconnecter ses services incluant du « data ». Alors qu’un autre tourquenois opérant à Ciboure, soit 1000 fois plus loin, pouvait agir sans risque de dépenser déraisonnablement.

La suppression de ces « pièges à fric » totalement injustifiés sur un plan technique, la réciprocité transfrontalière équilibrant les comptes entre opérateurs, a fait basculer les usages. 80% des personnes qui se déplacent en Europe utilisent désormais leurs mobiles là où ils sont, et cette tendance progresse encore de 9% en un an. En gros, presque tout le monde…

Source DVSM

A voir

Données, des différences de coût gigantesques selon les localisations…

Entre des valeurs misérables et des petites fortunes, le Gigaoctet mobile est loin d'être tarifé selon des barèmes comparables au gré des quatre coins du monde.