Accueil / Actualité / L’Europe sans roaming, c’est pour bientôt. Peut-être

L’Europe sans roaming, c’est pour bientôt. Peut-être

La disparition du roaming, la surfacturation téléphonique d’un pays à l’autre, fait partie des chevaux de bataille de la Commission Européenne. Neelie Kroes, ex commissaire européenne à l’économie numérique a sérieusement mis la pression sur les opérateurs mobiles pour mettre fin à ces frais d’itinérance qui génèrent tout de même quatre milliards d’euros de CA à se partager entre sociétés de télécommunication. Pour être complet, les opérateurs ont progressivement réduit leur taxation, mais ils ont organisé une jolie résistance contre la Commission Européenne. La fin du roaming promise aux consommateurs pour 2014 sera actée le 15 juin 2017, selon les textes du Paquet Télécom qui doit réguler le secteur.

e

En contrepartie de ce report les frais d’itinérance seront réduits le 30 avril prochain : 0,19 euros la minute à 0,05 euros pour les appels et de 0,20 euros à 0,05 euros pour les datas. Le commissaire Andrus Ansip s’est réjoui de ‘’ce premier pas vers un marché unique des télécommunications ». En France, les opérateurs, Free en tête proposent déjà la gratuité des appels sur de nombreux pays, dont l’Europe. Mais cette gratuité n’est pas proposée avec tous leurs contrats et n’est valable en permanence, 35 jours par an chez Free par exemple.

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.