Accueil / Actualité / L’heure est à la location

L’heure est à la location

Après la voiture, les motos et l’immobilier saisonnier, la vague locative atteint la téléphonie mobile. Certes des opérateurs comme Free pratiquent la location depuis plusieurs années. Mais aujourd’hui, les offres proviennent des constructeurs eux-mêmes, à commencer par Samsung et Apple. Les deux leaders sont aussi ceux qui vendent les smartphones les plus chers du marché. Avec Up2you, Samsung propose ses deux flagships, les Galaxy S7 et S7 Edge. L’offre permet de louer en permanence un smartphone et d’en changer à la sortie de chaque nouveau modèle. Les contrats sont souscrits via Internet pour deux ans. Pour un Galaxy S7 vendu 700 euros, le client effectue un premier versement de 89 euros puis entre 27 et 34 euros par mois selon l’assurance choisie. Samsung espère que la formule séduira entre 10 et 15% de ses clients. Apple a immédiatement répliqué à son concurrent principal avec une offre assortie de la reprise d’un modèle ancien. Par exemple, le propriétaire d’un iPhone 4s sera prélevé pendant deux ans de 18,72 euros par mois pour obtenir un iPhone SE et de 30,3 euros pour un iPhone 6s. L’utilisateur d’un iPhone 5s acquittera 18,05 euros par mois pour un SE et 29,66 euros par mois pour un iPhone 6s.

Apple ou Samsung espèrent bien entendu séduire et fidéliser une clientèle ‘’connectée et branchée’’ et surtout pour qui il faut toujours posséder le dernier hurlement technologique. Problème les prix des hauts de gamme d’Apple et Samsung deviennent prohibitifs, entre 700 et 1000 euros, alors qu’une foule de constructeurs peuvent commercialiser des téléphones parfaitement aboutis et autrement moins onéreux. De plus, la durée de possessions des smartphones a sensiblement augmenté, passant de 18 à 36 mois alors que les constructeurs poussent les feux pour alimenter les marchés tous les six mois avec de nouveaux modèles.

 

sg7

A voir

az-1-

Un nouvel assistant juridique vole au secours des avocats

Deux éditeurs spécialisés des solutions informatiques pour les professions juridiques, s’associent...